Partager cet article

RSS
Untitled Document
Sommaire

 

En savoir plus

description brève de l'image

 

En revanche, ce qui se vend le plus dans le commerce traditionnel et donc le moins sur la Toile est dans l'ordre : l'automobile (91,7 %), la décoration (87,5 %), le bricolage et le jardinage (85,5 %), les produits alimentaires (85,3 %), l'habillement (82 %), la parfumerie et le luxe (80,4 %).

Une frilosité qui peut s'expliquer par différents facteurs : l'habitude de faire ses courses en magasins, la possibilité de voir, de toucher et d'essayer les produits, ou encore, le manque de confiance face à un achat impliquant.

Mais cela signifie également, qu'une fois ces freins levés, ces secteurs, à l'instar de l'habillement, disposent d'une importante marge de progression sur Internet.

A VOIR EGALEMENT