Où en est l'e-commerce en Europe ? L'Europe du Nord locomotive du e-commerce européen

Entre 2004 et 2008, la proportion des habitants de l'Europe des 25 ayant acheté en ligne dans l'année des biens ou des services pour un usage personnel s'est considérablement accrue, passant de 22 % à 34 % (32 % en 2008 dans l'Europe des 27).

 

Mais il existe un écart très important entre pays membres : 57 % au Royaume-Uni, plus de 50 % aussi au Danemark, en Allemagne et aux Pays-Bas. Chez les deux nouveaux pays membres, la Bulgarie et la Roumanie, ce chiffre tombe respectivement à 3 et 4 %. L'Estonie, Chypre, la Grèce, l'Italie et le Portugal restent également à des niveaux très bas, autour de 10 % de leurs habitants ayant acheté sur Internet en 2008 pour leur usage personnel.

 

D'après la Fevad, ce sont en France 66 % des internautes qui ont acheté en ligne en 2008. Dans les pays scandinaves (Danemark, Suède, Norvège, Finlande et Islande), 91 % des internautes ont acheté sur Internet dans les six derniers mois.

 

L'Acsel voit elle trois marchés distincts. D'abord un marché mature en Europe du Nord incluant le Royaume-Uni et l'Allemagne. Entre 60 et 80 % des internautes y sont également des cyberacheteurs. Ensuite un marché en croissance en France, en Italie et en Espagne, où le nombre de cyberacheteurs est inférieur à celui des internautes, mais où la quantité de nouveaux e-acheteurs croît très vite. Et enfin un marché émergent en Europe de l'Est.

 

Autour du même sujet