Portrait du marché allemand du commerce électronique Les projets des e-marchands allemands révèlent leur optimisme

L'Allemagne compte plus de 100 000 e-commerçants selon le BVH, dont les 350 membres représentent environ 75% du chiffre d'affaires e-commerce du pays. En incluant la vente par correspondance, le secteur allemand de la vente à distance emploie directement plus de 80 000 personnes, sans compter les nombreux prestataires logistiques, informatiques, marketing et autres.


Selon le BVH, environ 15% des e-marchands allemands exportent, majoritairement à destination de l'Autriche, de la Suisse et de la Belgique. "La France et le Royaume-Uni sont des marchés plus difficiles à conquérir du fait de la barrière de la langue, note Christin Schmidt. Toutefois, les standards allemands étant généralement plus élevés que ceux des autres pays d'Europe, les e-commerçants allemands ont plus de facilités à vendre hors de nos frontières."


Selon une étude conduite pour le BVH par Creditreform Boniversum, 81% des entreprises du secteur déclarent avoir l'intention d'investir au cours de l'année 2012, contre 51% seulement pour la moyenne des entreprises allemandes. Cette proportion se maintient d'ailleurs très bien chez les petits e-commerçants, puisque 67% de ceux dont le chiffre d'affaires annuel est inférieur à 500 000 euros comptent également investir cette année.


La nature des investissement prévus démontre enfin l'optimisme du secteur. 7% seulement sont des investissements de remplacement, considérés comme un signe de pessimisme conjoncturel. 39% devraient concerner des innovations et 34% des extensions de capacité, que le BVH interprète comme un reflet de l'optimisme des acteurs et un signe précoce de reprise.


tendances d'investissements prévus en 2012 par les vendeurs à distance allemands
Tendances d'investissements prévus en 2012 par les vendeurs à distance allemands © BVH

Chiffre d'affaires