Les ventes en ligne progressent de 11% en février 2013 Les dépenses en ligne en hausse de 11% en février

Février n'est jamais un très bon mois pour l'e-commerce. Bien sûr il ne fait que 28 jours, il succède aux soldes d'hiver et à Noël qui ont déjà pesé sur les porte-monnaie, et il correspond à une période de morosité n'incitant pas à la consommation. Conséquence : les dépenses en ligne des Français sont en février 2013 14% inférieures à celles enregistrées le mois précédent.

Mais ce n'est pas tout. Car la croissance de l'e-commerce par rapport à la même période l'an dernier a encore un peu ralenti. Le chiffre d'affaires total du secteur n'est que de 10,7% supérieur à son niveau de février 2012. Etant donné le périmètre non constant du secteur observé, que rejoignent sans cesse de nouveaux sites marchands sur lesquels les achats en ligne se dispersent, ceci signifie probablement que le chiffre d'affaires d'un e-commerçant donné était en moyenne constant entre février 2012 et 2013.

La valeur globale des paiements en ligne effectués par carte bancaire auprès des e-commerçants français ayant opté pour les services des plateformes d'Atos Worldline, PayBox Services, Monex et Ogone a atteint 3,22 milliards d'euros en février 2013, contre 2,91 milliards un an plus tôt. La croissance des achats en ligne demeure donc bien plus élevée que celle de la distribution physique.

Elle est toutefois légèrement inférieure à celle qu'enregistrent nos voisins britanniques. En effet, d'après l'étude Capgemini que vient de publier l'IMRG (la fédération de l'e-commerce au Royaume-Uni), le commerce électronique y était en croissance de 13% en février 2013 par rapport à février 2012.

Chiffre d'affaires