eBay décline son service d'enchères en japonais

eBay devrait prochainement supporter le japonais sur sa plate-forme. Un service de traduction du site permettra par ailleurs aux vendeurs japonais de proposer leurs produits en langue anglaise, et donc de les vendre dans le monde entier. Il en coûtera un peu plus de 5 euros pour faire traduire une annonce japonaise jusqu'à 100 caractères et près de 10 euros pour 200 caractères. Ce service prendra également en charge le service de questions-réponses entre vendeurs et acheteurs.

En apparence anodine, l'arrivée de cette nouvelle langue constitue  une nouvelle tentative du site d'enchères d'imposer sa marque sur l'archipel. eBay avait quitté le marché japonais en 2002 faute d'avoir pu s'imposer face à Yahoo, leader du marché japonais des enchères. En 2007, eBay s'était finalement résolu à ouvrir Sekaimon, un site d'enchères commun à eBay et Yahoo. Depuis 2008, Sekaimon bénéficie de l'interconnexion des sites d'enchères de Yahoo au Japon et de celui d'eBay aux Etats-Unis. Le site d'enchère est actuellement en pleine mutation (lire le dossier : eBay parviendra-t-il à enrayer son déclin ?, du 23/03/09).

Yahoo / EBay