Les supermarchés en ligne peinent à convaincre Verbatim

Les répondants à l'enquête sur les supermarchés en ligne se montrent plutôt critiques vis-à-vis de ce nouveau mode de consommation. Mais reconnaissent gagner du temps et y voient même un intérêt écologique. Voici quelques unes de leurs réflexions.

 

 "Une chose est sûre : on n'est pas près de faire des affaires avec les cybermarchés... "

 

 "Je n'achète plus que sur Internet, que ce soit pour les enseignes de type supermarché ou les autres. Les produits sont de qualité, les livraisons à peu près à l'heure et le gain de temps énorme."

 

 "Rares sont les commandes qui arrivent complètes a 100%, il faudra donc quand même aller au supermarché..."

 

 "La faiblesse du pouvoir d'achat renforce sans doute les e-marchands souvent moins chers. Mais pas les supermarchés en ligne qui ne sont pas low cost. J'achète donc de moins en moins dans leurs rayons virtuels."

 

 "Certes on a plus de choix dans un supermarché réel. Mais l'achat en ligne est plus écologique et bien moins fatigant. En plus, ne pas prendre sa voiture fait aussi gagner de l'argent."

 

 "Le point faible principal est le manque de choix et en particulier le manque de choix et de qualité en produits frais. Telemarket avait fait un partenariat avec Natoora qui permettait d'améliorer la qualité pour le frais. Dommage qu'ils l'aient abandonné."

 

 "Les interfaces de commande sont souvent fastidieuses. Lorsqu'il manque un produit, il est très compliqué de se le faire rembourser."

 

 "La livraison de l'épicerie de base, mon libraire pour les livres, mon marché (moins cher que la grande surface) pour le frais de meilleure qualité, les commerçants du quartier pour le reste. J'ai enfin réussi à me débarrasser de cette nauséabonde excroissance qu'est la grande distribution. Et en plus j'ai les rapports humains !"

Cybermarchés / Verbatim