Google veut devenir le moteur des cybermarchands


Le groupe lance Google Commerce search, un service destiné à remplacer les moteurs de recherche internes des e-commerçants.

Google cherche à diversifier ses sources de revenus à l'approche des fêtes en cherchant à devenir le moteur de recherche des cyber commerçants. Le groupe a annoncé mercredi 4 novembre la commercialisation d'un produit baptisé "Commerce search", permettant aux marchands du Web de lui déléguer leur service de recherche. Ce service sera facturé aux marchands en fonction du nombre de produits qu'ils référencent et du trafic qu'ils génèrent.

L'argument imparable de Google reste sa puissance de calcul, lui permettant de traiter des requêtes dans leurs catalogues plus rapidement que la plupart des marchands eux-mêmes. Selon une étude d'eTailing Group, près de trois internautes sur quatre utilisent directement le moteur de recherche d'un site marchand pour trouver un produit. En utilisant la technologie de Google, les cybervendeurs pourront ainsi proposer une fonctionnalité de recherche "efficace et paramétrable à leurs besoins", assure le moteur.

Via ce nouveau service BtoB, le moteur fait un pas de plus dans le secteur du commerce en ligne, qui devrait lui permettre d'imposer d'autres services maison. Aux Etats-Unis, Google propose déjà son propre shopbot baptisé "Product search" (anciennement "Froogle"), qui pourrait être, à terme, susceptible de piocher dans les catalogues des marchands clients de Commerce search. Il dispose également de sa propre solution de paiement électronique concurrente de Paypal, Google Checkout, qu'il propose déjà d'intégrer à Commerce search.

Google / Moteur de recherche