Hi-Media veut introduire en bourse son activité de paiement HiPay

Hi-Media HiPay bourse La société, qui depuis quelques mois s'est désengagée de son activité de publishing, va séparer ses divisions publicité et paiement en ligne.

La société française Hi-Media, spécialisée dans la publicité en ligne et cotée sur Euronext Paris, annonce son intention de scinder ses activités afin d'introduire en bourse séparément sa division dédiée au paiement en ligne : HiPay. Selon Hi-Media, sa régie publicitaire et HiPay sont maintenant suffisamment autonomes pour poursuivre leur développement séparément. "Les investisseurs pourront donc choisir de se consacrer uniquement à l'une ou l'autre des deux activités" soulignait ce matin Cyril Zimmerman, le fondateur de la société, lors d'une conférence téléphonique.

L'opération doit donc offrir aux deux divisions "les moyens humains, financiers et technologiques de continuer leur développement de façon indépendante leur permettant d'accélérer leur croissance sur des marchés différents", explique la société dans un communiqué. Prévue pour 2015, elle doit encore être présenté aux représentants du personnel, aux actionnaires et aux autorités de régulation.

HiPay traite environ 10 millions de transactions en ligne par mois pour les éditeurs de contenus numériques et les e-commerçants utilisant ses services. Quant à la régie de HiMedia, qui se revendique leader européen des régies publicitaires digitales, elle regroupe quatre métiers principaux : le RTB display (Adexchange.com), la régie mobile (Mobvious), la régie vidéo en ligne (Fullscreen) ainsi que les opérations spéciales et le brand content (Magic). Un tableau moins reluisant du côté de l'activité de publishing, dont Hi-Media s'est progressivement désengagé ces derniers mois, en cédant successivement Jeuxvideo.com, Toutlecine.com et Blogorama.com. La société a d'ailleurs également cédé, hier 18 décembre, 51% de Fotolog.com à un entrepreneur. Et en septembre 2013, Hi-Media avait vendu les 28% qu'il détenait de La Tribune au chirurgien-entrepreneur Laurent Alexandre.

HiPay, locomotive de Hi-Media

C'est donc bien la division de paiement en ligne qui enregistre la plus forte croissance. Débutée en 2003 sur le segment du micro-paiement, elle représente aujourd'hui 55% du chiffre d'affaires de Hi-Media, la régie n'assurant plus que les 45% restants.

Présent dans huit pays d'Europe, le groupe a enregistré en 2013 un chiffre d'affaires de 185 millions d'euros. Sur les neuf premiers mois de 2014, ses revenus ont reculé de 9% à 121,4 millions d'euros, sa marge brute chutant de 14%. A l'inverse, HiPay ne cesse d'accélérer. Le volume de transactions traitées par la division avait déjà progressé de 16% au premier semestre 2014, il a bondi de 34% au troisième trimestre. Une croissance tirée en particulier par l'activité de monétique de HiPay, en hausse de 56%. En cette fin d'année, le volume d'affaires de HiPay atteint pas moins de 700 millions d'euros en rythme annualisé.

Côté régie, la restauration des marges devrait intervenir dès 2015, indiquait récemment Hi-Media, qui anticipe l'arrivée à leur terme de certains contrats de régie display devenus non rentables.

Moyens de paiement / Paiement en ligne