Paypal pourrait licencier 300 à 400 personnes

La société de paiement électronique, mastodonte de 13 000 salariés, va se réorganiser pour se réapproprier l'énergie et l'agilité qui lui manquent pour réagir face aux start-up.

Paypal s'apprête à supprimer entre 300 et 400 postes, soit 3% de ses effectifs de 13 000 salariés, selon Bloomberg. Ces licenciements interviendront dans les toutes prochaines semaines, principalement au sein de ses pôles "produit" et "technologie". David Marcus, ex-PDG de Zong nommé président de Paypal en avril par eBay afin d'insuffler une "énergie de start-up" a la société de paiement électronique, a entrepris de réorganiser Paypal et de réduire ses coûts.

La filiale d'eBay, réputée souffrir de processus inefficaces, entre réunionite aigüe et processus de validation de projets s'étalant sur plusieurs mois, craint que sa taille ne la rende léthargique et incapable de réagir face aux multiples nouveaux entrants du secteur du paiement électronique. En juin, David Marcus avait déjà décidé de consolider neuf groupes de produits en un seul. Les effectifs vont donc aussi être réorganisés, les bureaux et cubicles laissant la place à des openspaces où le management côtoie les salariés.

La direction de Paypal, qui n'a pas officiellement confirmé les suppressions d'emploi, a indiqué le 12 octobre dans un communiqué : "Nous avons informé les salariés de Paypal des projets en cours destinés à renforcer et à simplifier notre façon de créer et de fournir à nos clients des produits et une expérience toujours fantastiques. [...] Nous n'avons pas encore évoqué l'impact éventuel de ces plans sur les effectifs de nos équipes produit, technologie et marketing."

Paypal / Moyens de paiement