Paris veut faire payer la taxe de séjour à Airbnb

L'adjoint au maire de Paris veux étendre aux sites de location entre particuliers la taxe de séjour que payent les hôteliers.

L'adjoint au maire de Paris en charge du tourisme, Jean-François Martins a annoncé vouloir étendre aux sites de location touristique la taxe de séjour dont s'acquittent déjà les professionnels. "Tous les établissements hôteliers payent cette taxe qui est la contribution des touristes aux services publics dont ils vont bénéficier : la propreté, la sécurité, les transports en commun, etc.", a-t-il expliqué. A Paris, la taxe de séjour coûte entre 30 centimes et 1,5 euro par jour et par personne.

En plus de demander à Airbnb de collecter cette taxe, la mairie de Paris veut aussi que l'américain l'aide à lutter contre la spéculation immobilière en identifiant les propriétaires qui louent leur bien plus de 90 à 120 jours par an. Jean-François Martins reconnait par ailleurs l'apport de ce type de location qui permet l'apparition d'une nouvelle population, séduite par la possibilité de s'héberger à Paris pour 60 euros.

AirBnB