Portrait du petit e-commerçant en 2010 Un e-marchand sur cinq projette d'ouvrir un magasin

Si élargir leur offre constitue le projet de développement le plus répandu chez les petits e-commerçants (65 %), juste devant l'expansion de son activité au delà des frontières (35,5 %), il est plus surprenant de constater que 19 % désirent ouvrir un point de vente physique. "C'est tout à fait étonnant", remarque Marc Schillaci.


Le patron d'Oxatis observe également que le projet de revendre son site, qui n'intéressait que 4 % des petits e-marchands en 2009, est désormais cité par 7 % d'entre eux, "conscient de cette autre façon de créer de la valeur".


Autour du même sujet