E-commerce US : les pure players gagnent du terrain


En 2009, les pure players de l'e-commerce US ont enregistré une croissance supérieure aux sites marchands des enseignes physiques. Les ventes en ligne des chaînes de distribution et des vépécistes sont même en baisse.

Sur le marché américain de l'e-commerce, les pure players auraient en 2009 gagné des parts de marché sur les enseignes click-and-mortar. C'est en effet ce qu'affirme "Internet Retailer", à qui 35 % des 500 premiers e-commerçants américains ont déjà confié leur chiffre d'affaires en ligne pour 2009. Le cabinet, qui travaille à la préparation de l'édition 2010 de son "Top 500 guide", précise que les 175 sites marchands lui ayant déjà répondu totalisent 49,7 milliards de dollars de ventes en ligne, en croissance de 13,8 %.

Quant aux 99 pure-players ayant communiqué leur chiffre d'affaires, leurs ventes en ligne totales atteignent 32,45 milliards de dollars, en hausse de 25,2 %. Même en excluant le géant Amazon, les pure players enregistrent une croissance de 17,6 %, supérieure donc à la moyenne des e-commerçants. En 2009, Amazon a vu ses ventes en ligne croître de 27,9 % à 24,51 milliards de dollars, contre 19,17 milliards en 2008.

L'analyse des chiffres d'affaires de ces 99 pure players, 36 chaînes de distribution, 32 vépécistes et 8 marques et fabricants amène 'Internet Retailer" à trois conclusions supplémentaires. Même si peu de marques et fabricants encore ont communiqué leurs ventes en ligne pour 2009, ce groupe enregistrerait d'après les premières mesures une croissance de 12,7 %. Les ventes en ligne des chaînes de distribution reculeraient pour leur part de 3,7 % et celles des vépécistes de 2,6%.

Etats-Unis / Chiffre d'affaires