Dossier Les e-marchands peinent à améliorer leur rentabilité

La rentabilité des grands sites d'e-commerce peine à progresser, ce qui conduit les e-commerçants à rechercher de nouvelles sources de revenus, affirme une étude réalisée par CCM Benchmark (éditeur du JDN) pour le compte de Webloyalty sur les leviers de la rentabilité dans l'e-commerce et l'impact des stratégies de monétisation de ces sites, menée auprès de responsables de 60 sites de vente en ligne parmi lesquels Fnac.com, Priceminister, Kiabi ou encore Vente-privee.com.


Aux dires des e-marchands interrogés, leur rentabilité est majoritairement acquise. 66% se disent rentables depuis plusieurs années et 14% depuis cette année, soit 8 sites d'e-commerce sur 10 ayant franchi ce seuil. 16% pensent le devenir en 2012 et 4% estiment qu'ils devront attendre plus longtemps. Parmi les sites leaders (ceux dont les revenus annuels dépassent 50 millions d'euros), 83% se déclarent rentables alors qu'ils n'étaient que 71% l'an dernier. Chez les plus petits sites, seul un sur deux est rentable.

evolution de la rentabilité des sites marchands en 2011
Evolution de la rentabilité des sites marchands en 2011 © CCM Benchmark / Webloyalty

En revanche, la rentabilité des sites marchands n'enregistre pas de hausse notable. Seuls 14% des e-commerçants interrogés revendiquent un résultat net en forte progression l'an dernier. 45% rapportent une faible hausse, 16% une rentabilité stable et 20% une faible baisse, pour 5% des sites dont le résultat décroît fortement. Chez les leaders, la situation est contrastée : le quart a accru sa rentabilité, le quart l'a vue diminuer et la moitié l'a maintenue stable.

 

Revenus