A la recherche d'un rapport "win-win" avec l'Asie

Invité pour animer la plénière de clôture par Ingrid Fillon, James Tan nous fait remarquer qu'il est le seul chinois présent au salon. Travaillant pour une société d'investissement basé à Pekin (Quest VC), il gère un portefeuille d'une vingtaine de sociétés chinoises prêtent à se tourner vers le marché européen. Frédéric Hermelin, business developement manager digital economy pour l'ambassade britannique en France, joue auprès de lui les facilitateurs en "connectant deux éco-systèmes, asiatiques et français".
©  Cécile Debise/JDN