Salon E-Commerce Paris 2011 : social shopping et délégation à l'honneur Paiement et monétique se mettent au service du cyberacheteur

Lancé officiellement quelques jours avant le salon e-commerce, Buyster a beaucoup fait parler de lui. Ce moyen de paiement permet d'associer un compte bancaire à un mobile, dont le numéro est utilisé pour s'identifier auprès d'un marchand. Mais d'autres acteurs ont développé des solutions sur un concept similaire, à l'instar de Kwixo.


sébastien baer, directeur commercial de fia-net
Sébastien Baer, directeur commercial de Fia-Net © F.Fauconnier / JDN

Lancé par Fia-Net, filiale du Crédit Agricole, Kwixo permet d'une part un transfert d'argent multicanal entre particuliers et d'autre part une solution de paiement pour les e-commerçants. "Le socle du service est un paiement par carte bancaire en une fois, précise Sébastien Baer, directeur commercial de Fia-Net. Ensuite, nous proposons au marchand, en option, d'offrir à ses clients la possibilité de payer après réception, ainsi que la possibilité de payer à crédit." Kwixo se veut un porte-monnaie électronique, dont l'utilisation s'approche du paiement en un clic : l'utilisateur saisit soit son numéro de mobile, soit son e-mail, ainsi que le mot de passe qu'il a choisi. Il peut en outre ajouter d'autres moyens de paiements à son compte Kwixo, comme la carte d'un compte commun.


jean-louis hoenen, directeur associé de slim pay
Jean-Louis Hoenen, directeur associé de Slim Pay © F.Fauconnier / JDN

Slim Pay est quant à elle une solution de terminal de paiement virtuel en prélèvement. Au contraire par exemple d'Atos ou de Paybox, qui proposent aux e-marchands un terminal de paiement virtuel de carte bancaire, Slim Pay propose de prélever directement le compte bancaire de l'acheteur. "La carte bancaire a beaucoup d'inconvénients", explique Jean-Louis Hoenen, directeur associé. Si le paiement est récurrent, comme pour un abonnement presse ou à une salle de sport, l'autorisation de la carte bancaire ne s'applique en réalité que sur la première transaction, par sur les suivantes. De plus, si la carte arrive à expiration pendant la durée de l'abonnement, nombre de clients en profitent pour ne pas redonner leur numéro de carte au marchand qui le leur demande, "résiliant" ainsi leur abonnement avant l'heure. "En outre, alors que n'importe qui peut faire un achat s'il a aperçu un numéro de carte bancaire et son code à trois chiffres, seuls les marchands ont le droit d'effectuer un prélèvement." Et le consommateur qui conteste l'achat dans les 8 semaines est systématiquement remboursé. Enfin, les autorisations de prélèvement vont être remplacées par un mandat européen dit SEPA, qui remplacera dans trois ou quatre ans les différents régimes nationaux de prélèvements. Or la solution de Slim Pay est conforme à ce nouveau régime.


florent guibert, président du directoire d'up & net
Florent Guibert, président du directoire d'Up & Net © F.Fauconnier / JDN

Créé en 2005, Up & Net propose pour sa part un service en marque blanche de paiement en ligne et se donne pour mission de faciliter l'acceptation sur Internet des moyens de paiement privatifs : cartes cadeaux, points de fidélité, tickets prépayés, crédit, etc. "Pour être utilisables sur un site marchand, l'e-commerçant doit procéder à une intégration compliquée : nous servons d'intermédiaire", explique le président du directoire, Florent Guibert. Up & Net précise ajouter à ce volet monétique une couche de services marketing, pour créer des programmes affinitaires. "Par exemple, nous gérons la 'shopping zone' de Bemix, la banque en ligne du Crédit Mutuel et de Fun Radio, pour laquelle nous pouvons proposer des remises immédiates, plutôt que du cash-back. Nous lancerons aussi fin octobre une carte pour le magazine Voici, qui offrira une remise sur les achats sur 150 partenaires e-marchands."

 

 

Buyster / Compte bancaire