SearchXPR lève 2 millions d'euros pour son moteur de recommandation produit émotionnel

La start-up a mis au point une solution de recommandation pour les sites marchands particulièrement innovante, qui mise sur l'inattendu pour susciter l'achat d'impulsion.

SearchXPR vient de boucler une levée de 2 millions d'euros réalisée auprès d'un fonds d'investissement privé européen, a annoncé son DG Olivier Figon à l'occasion des Enjeux E-commerce qu'organise la Fevad ce 26 juin. Fondée en 2011 à Clermont-Ferrand par Olivier Figon et Jean-Luc Marini après 2 ans de travaux de recherche, la start-up a lancé en janvier 2014 son produit, un moteur de recommandations de produits pour sites marchands. Attention : pas d'algorithme vu et revu calculant les articles les plus pertinents. Oorace, le logiciel de SearchXPR, génère des recommandations qui relèvent de l'émotionnel et de l'inattendu. "Ce n'est pas rationnel et cela n'a strictement rien à voir avec la sémantique, c'est pourquoi nous sommes en rupture avec les systèmes actuels", souligne Jean-Luc Marini, président de la société.

En s'appuyant sur de nouvelles approches de l'analyse des stratégies de comportement des internautes, les ingénieurs de SearchXPR ont conjugué sciences classiques et sciences psycho-cognitives pour modéliser les décisions d'achat impulsives. Leur solution traque les signaux faibles au cours de la navigation de l'internaute et de ses expériences passées sur le site. Lorsqu'elle identifie que le consommateur entre en phase "d'errance navigationnelle", elle lui fournit des suggestions paraissant inattendues mais en fait liées à ses centres d'intérêt.

"Proposer quelque chose d'inattendu et qui interpelle vraiment permet en quelque sorte de rattraper la personne par la manche", précise Olivier Figon. Un vrai accélérateur de vente, puisque sur 10 internautes qui commencent à errer sur un site marchand, 9 en moyenne quitteront l'e-boutique sans rien acheter. Testé depuis mars sur Pecheur.com, Oorace a en un mois généré 500 000 recommandations dont pas moins de 20% ont été cliquées. A l'arrivée, des paniers en augmentation de 25% à 30% en moyenne et un chiffre d'affaires supplémentaire de 1,5% à 2% pour le site marchand.

Avec les fonds levés, SearchXPR compte d'abord asseoir son développement commercial en Europe. Mais la start-up va également poursuivre la mise en application de ses travaux de recherche. Sont à prévoir toute une série d'applications basées sur cette approche non déterministe de "sérendipité psycho-cognitive".

Algorithme