Showroomprivé est en croissance de 50% au 1er semestre 2013

Le site de ventes événementielles prend de l'avance sur son objectif : 350 millions d'euros de revenus en 2013. Pour cela il investit dans le mobile, l'international et dans sa notoriété.

Showroomprivé.com publie des revenus en progression de 50% sur les six premiers mois de son exercice 2013, par rapport à la même période de l'année précédente. En 2012, son chiffre d'affaires avait augmenté de 60% à 250 millions d'euros, pour un résultat net annuel compris entre 3 et 5% de ses ventes. Le site de ventes événementielles prend donc de l'avance sur son objectif de 350 millions d'euros de revenus en 2013.

Le mobile, qui transforme radicalement l'usage des sites de ventes privées, pèse de plus en plus lourd dans l'activité de Showroomprivé. Il représente désormais 30% de ses ventes et 40% de son trafic. "A court terme, les smartphones et les tablettes vont dominer l'ensemble du trafic Internet, analyse son cofondateur Thierry Petit dans un communiqué. Nous investissons donc massivement dans ces outils afin d'offrir une réponse appropriée aux usagers, en vue d'accroître notre chiffre d'affaires sur ce canal."

L'international constitue l'autre levier de croissance majeur du site. Tirée par l'Italie, l'Espagne et le Portugal, l'activité frôle les 20% du chiffre d'affaires total de la société. Un nouveau pays les rejoindra fin mai : la Pologne, qui se place dans le peloton de tête des marchés e-commerce européens enregistrant la plus forte croissance.

Enfin, pour assoir sa position de numéro 2 des ventes événementielles en France, Showroomprivé continue de travailler sa notoriété. Une nouvelle campagne de communication TV a débuté le 26 mai et durera un mois, sur TF1 et les principales chaînes de la TNT. Elle sera déclinée à la rentrée dans les pays identifiés par le site comme stratégiques. Le déstockeur indique par ailleurs avoir passé un cap important vis-à-vis des marques. Il sait désormais écouler 30 à 50 000 produits en une vente et jusqu'à 100 000 sur certains articles tels que la lingerie. Des volumes assez importants pour séduire les grandes marques mondiales qui souhaitent liquider leurs surplus en une seule fois.

Si Showroomprivé parvient à maintenir son rythme de croissance actuel, il finira 2013 à la sixième ou septième place de l'e-commerce hexagonal.

Revenus / Tf1