Publi-information

So Colissimo So Colissimo : mode d'emploi

christine lorimy, directrice marketing de coliposte
Christine Lorimy, Directrice Marketing de ColiPoste © Droits réservés photothèque ColiPoste

"C'est notre rôle de leader dans l'acheminement de colis que d'inventer de nouveaux modes de livraison", déclare Christine Lorimy, Directrice Marketing de ColiPoste. Et avec So Colissimo, les consommateurs, comme les professionnels de la vente à distance vont avoir de quoi satisfaire leurs exigences. "So Colissimo se résume à plus de choix, plus d'endroits pour être livré", résume Christine Lorimy.

 

Ce service, pensé pour accompagner les acteurs du e-commerce dans le développement de leur activité et améliorer la satisfaction des cyber-consommateurs, offre les mêmes garanties qu'un Colissimo classique. Depuis la remise en boîtes à lettres ou en mains propres jusqu'à une mise en instance au bureau de poste en cas d'absence. Mais So Colissimo va plus loin en offrant non seulement le choix d'une remise à domicile sur rendez-vous entre 17h et 21h30 sur Paris, mais aussi la possibilité de recevoir sa commande dans le bureau de poste de son choix (plus de 10 000 bureaux de poste sur tout le territoire). Le consommateur, lorsqu'il passe une commande, peut également demander à être livré dans l'un des 31 espaces Cityssimo de son choix ou encore dans l'un des commerces de proximité partenaires de la Poste.

 

"So Colissimo est une révolution technologique pour La Poste, indique Christine Lorimy, So Colissimo est synonyme de mouvement !". Bien que So Colissimo apporte beaucoup plus de service, La Poste a décidé de le commercialiser au prix d'un Colissimo classique, sauf pour la livraison en rendez-vous. "Tout le groupe s'est embarqué dans cette aventure, de la direction générale au facteur de quartier, l'implication est totale. Nous entrons dans l'ère de la Poste 2.0".

Une offre taillée sur mesure
Il aura fallu plus de deux ans de travail pour mettre au point So Colissimo. S'appuyant sur de nombreuses études statistiques et sur le retour d'expériences d'acteurs de la vente en ligne, les services marketing ont peu à peu dressé le portrait robot de la solution de service la mieux adaptée. Les clients de La Poste sont autant les cyber-consommateurs que les vendeurs en ligne. Leurs intérêts se confondent bien souvent et pour que So Colissimo réponde aux attentes du plus grand nombre, il a fallu investir dans l'achat et la réalisation de nombreuses études. Des consommateurs ont été interrogés pour comprendre quelles étaient leurs demandes, les professionnels ont été sondés eux aussi. Puis il a fallu adapter les outils et notamment les outils informatiques.  "La Poste est une entreprise très industrialisée, c'est une énorme machine qui traite 250 millions de colis par an, explique Christine Lorimy. Mais nous sommes portés par la finalité artisanale de notre mission, car c'est toujours un facteur qui finit par intervenir manuellement." 


Des ambitions fortes
"Notre objectif, au-delà de la satisfaction des professionnels de la vente en ligne et des consommateurs, est d'atteindre 30% de parts de marché d'ici l'horizon 2012", déclare la Directrice Marketing. Pour satisfaire tous les clients, So Colissimo a été développé avec l'appui d'un acteur majeur du e-commerce : vente-privee.com, qui traite des volumes importants. Priceminister.com a également été impliqué du fait de son rôle d'intermédiation entre particuliers.

 

Enfin, La Poste s'est appuyée sur les 6500 sites du réseau Oxatis pour adapter son offre aux petits marchands. "Notre démarche se veut à la fois pragmatique et partisane, complète Christine Lorimy. Les petits marchands contribuent au développement territorial du e-commerce et ce sont autant d'emplois non délocalisables." Les premiers envois test So Colissimo ont été effectués le 20 avril et le lancement commercial est prévu pour le 24 juin. So Colissimo sera disponible uniquement sur Internet, sur les sites des e-commerçants qui en feront le choix. Les particuliers ne pourront donc pas acheter de colis So Colissimo au guichet !

Autour du même sujet