Le Connecticut adopte à son tour une taxe e-commerce

Cette sixième "taxe Amazon" du pays s'applique dès 2000 dollars de ventes par an apportés à l'e-marchand par ses affiliés locaux.

Le Connecticut est le sixième état américain à se doter d'une loi établissant une taxe e-commerce, signée par le gouverneur démocrate Dannel Malloy. A partir du 1er juillet, les e-commerçants travaillant avec des affiliés basés dans l'état devront collecter une taxe sur leurs ventes auprès de leurs clients. En outre, alors que les autres états limitent le périmètre de leur "taxe Amazon" aux marchands enregistrant plus de 10 000 dollars de ventes par an via leurs affiliés – c'est par exemple le cas de la loi votée il y a un mois par l'Arkansa -, ce seuil est abaissé à 2 000 dollars au Connecticut.


Des lois similaires ont été votées à New York, en Caroline du Nord, à Rhode Island et en Illinois. Amazon a d'ailleurs mis fin à son programme d'affiliation dans ces trois derniers états (lire l'article Amazon se sépare de ses affiliés pour échapper aux taxes, du 11/03/2011). Neuf autres états envisagent actuellement de voter une taxe e-commerce : l'Arizona, la Californie, Hawaii, le Massachussetts, le Missouri, le Minnesota, le Tennessee, le Texas et le Vermont.

Amazon / Centre commercial