Les plus gros sites de ecommerce aux Etats-Unis en 2012

Les plus gros sites de ecommerce aux Etats-Unis en 2012 Les click-and-mortars se défendent bien face aux pure players de l'e-commerce US, à en juger par les chiffres d'affaires des 500 plus gros e-marchands du pays publiés par Internet Retailer.

Amazon continue de dominer l'e-commerce américain, enregistrant en 2012 des ventes en ligne six fois supérieures à son premier poursuivant, Staples. Apple et Walmart ne devraient d'ailleurs pas tarder à rattraper le distributeur de fournitures de bureau, qui jusqu'ici avait pourtant très peu souffert de la crise économique. Un constat tiré de l'analyse des chiffres publiés par Internet Retailer dans l'édition 2013 de son "Top 500 Guide", selon lequel le chiffre d'affaires d'Amazon, de 61 milliards de dollars en 2012, surpasse le total des ventes en ligne réalisées par ses douze plus gros challengers réunis (lire l'article Amazon dépasse les 60 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2012, du 30/01/2013).

Top 20 des plus gros e-commerçants américains en chiffre d'affaires
RangSociétéCA Web 2012 (milliards de $)CA Web 2011 (milliards de $)Croissance 2012/2011Audience 2012 (millions VU)Panier moyen 2012Taux de conversion 2012
Source : Internet Retailer / Top 500 Guide
1Amazon61,0948,0827,06%89,90220$4,00%
2Staples10,3010,60-2,83%13,73430$8,90%
3Apple8,836,6133,57%60,0085$2,50%
4Wal-Mart7,706,4020,31%61,07140$3,41%
5Liberty Interactive Corp.4,303,7614,36%15,00160$4,70%
6Sears Holdings Corp.4,203,6016,53%20,00150$5,00%
7Office Depot4,064,10-0,98%7,50185$9,60%
8Dell3,904,61-15,40%10,00640$0,95%
9Netflix3,613,2012,65%28,50n.c.n.c.
10Best Buy3,342,9513,39%21,18250$1,30%
11OfficeMax3,202,9010,29%5,00280$7,45%
12Macy's3,172,2541,03%12,96225$4,00%
13CDW Corp.3,102,945,44%2,00859$5,80%
14Newegg2,802,703,70%5,79285$3,30%
15W.W. Grainger2,702,1923,46%3,69280$8,70%
16Costco Wholesale Corp.2,081,909,47%20,00325$2,10%
17Sony Electronics2,041,983,03%1,721000$3,35%
18Target Corp.1,931,769,65%26,89110$1,60%
19Gap1,931,5623,53%12,00120$3,50%
20Symantec Corp.1,811,6410,33%6,50120$2,95%

Ce classement des 500 plus gros e-commerçants des Etats-Unis montre par ailleurs qu'à l'exception d'Amazon, les ventes en ligne des pure players de l'e-commerce US croissent au même rythme que celles des distributeurs physiques, des marques et des vendeurs à distance. L'analyse des chiffres d'affaires Web de ces acteurs sur les dix dernières années fait apparaître une croissance annuelle moyenne de 15,6% chez les pure players hors Amazon, de 17% chez les vendeurs à distance, de 16,7% chez les distributeurs physiques et de 14,7% chez les marques.

Parmi les dix e-commerçants dont les ventes en ligne ont affiché la plus forte croissance en pourcentage depuis dix ans, huit sont des distributeurs physiques. En effet, la plupart des retailers qui ont réussi en ligne ont déployé des initiatives cross-canales agressives. C'est par exemple le cas de la chaîne de grands magasins Macy's qui en dix ans a fait progresser son chiffre d'affaires Web de 119,1 millions à 3,17 milliards de dollars, soit une croissance annuelle moyenne de 44%, pour se retrouver aujourd'hui douzième plus gros e-commerçant du pays.

Entre 2011 et 2012, ce sont néanmoins les pure players qui ont connu la plus forte croissance. Les ventes totales des pure players du Top 500 d'Internet Retailer se sont élevées de 24,9% à 91,58 milliards de dollars, celles des distributeurs physiques ont crû de 13,6% à 75,44 milliards de dollars, celles des marques ont progressé de 12,5% à 24,54 milliards de dollars et celles des vendeurs à distance se sont hissées de 9,9% à 24,62 milliards de dollars.

Il ne faudrait pas croire pour autant que cette quatrième catégorie d'e-commerçants, composée de sociétés de vente par catalogue et par téléphone, est en difficulté. Elles bénéficient en effet du taux de transformation moyen le plus élevé des quatre, à 5,1% en 2012. Et cela fait dix ans que ces vendeurs à distance bénéficient du meilleur taux de conversion moyen. En effet, ils conçoivent habituellement des catalogues spécialisés dans certains types de produits - comme les cadeaux ou les articles pour animaux - qu'ils adressent à des consommateurs ciblés. Ceux qui visitent ensuite le site marchand ont donc probablement l'intention d'acheter. En 2012, le taux de transformation s'élevait à 3,4% en moyenne chez les pure players, à 2,7% chez les distributeurs physiques et à 2,2% chez les marques, les sites de ces deux dernières catégories servant également à préparer des achats offline.

Amazon / Chiffre d'affaires

Annonces Google