Ces nouveaux outils de veille tarifaire e-commerce Spy Commerce, un matching débrayable selon les besoins

Lancé en février 2013 par Johanna Ohayon, Louis-Alexandre Tachon et Patrick Robin, Spy Commerce invite d'abord le marchand à renseigner l'url de son site et celles des concurrents qu'il désire surveiller. L'outil aspire la structure et les références des sites puis l'algorithme établit la correspondance entre les produits du marchand et ceux de ses concurrents. Quatre méthodes de matching sont ainsi proposées : la validation des suggestions de l'algorithme, mais aussi la recherche depuis Spy Commerce sur les moteurs internes des concurrents, la recherche sur Google Shopping et enfin le copier-coller d'url. Ce qui permet aussi à l'utilisateur de faire correspondre des produits non strictement identiques, de l'écharpe noire Celio vs H&M au tabouret médical blanc vs gris.

Cette correspondance effectuée, l'outil remonte au marchand les prix de ses concurrents, livraison comprise (contrairement aux autres). L'utilisateur peut créer des alertes signalant un écart de prix supérieur à ce qu'il aura défini, ou encore les nouveautés qui apparaitraient sur un site concurrent, pour sortir de la pure veille tarifaire et entrer dans la veille catalogue. L'interface donne également accès à l'historique des prix des concurrents.

Spy Commerce prévoit en outre de couvrir d'ici avril les marketplaces en gérant plusieurs prix pour une seule fiche produit (et en excluant du lot le marchand utilisateur). La solution laisse enfin à l'utilisateur la possibilité d'exporter les résultats sous Excel, pour alimenter sa business intelligence ou les restituer facilement à d'autres collaborateurs. La tarification est fonction du nombre de produits et du nombre de concurrents suivis. Par exemple, entre 500 et 1000 références à surveiller chez 5 concurrents coûteront 199 euros par mois.

tableau de bord de spy commerce
Tableau de bord de Spy Commerce © Spy Commerce
suggestions de matching sur spy commerce
Suggestions de matching sur Spy Commerce © Spy Commerce

Patrick Robin