Lucky Strike part en guerre contre la vente de tabac en ligne


British American Tobacco France a obtenu de la plate-forme Aucland qu'elle interdise les annnonces proposant des cigarettes à la vente. D'autres sites de petites annonces sont visés.

British American Tobacco par en guerre contre la vente de cigarettes en ligne. La filiale française du groupe possédant les marques Pall Mal, Dunhill ou encore Lucky Strike a obtenu, après mise en demeure, l'arrêt de la diffusion de petites annonces d'un utilisateur sur le site Aucland.fr, concernant la vente de cigarettes. Selon un communiqué, le fabricant de tabac indique avoir mis en demeure d'autres plate-formes et vendeurs.

Le 16 octobre, British American Tobacco France avait mis en demeure un utilisateur d'Aucland, connu sous le pseudonyme "Expresstabac", de cesser de diffuser des annonces de cigarettes de ses marques, et vendues en promotion. Le vendeur a mis fin à ce commerce, affirme BAT France. Egalement visé par cette mise en demeure, Aucland s'est engagé à ne plus diffuser d'annonces de ce type.

BAT France affirme avoir déjà menacé d'autres vendeurs de tabac en ligne. Le site de troc en ligne BeeBarter.com s'est notamment vu adressé les mêmes menaces qu'Aucland, pour avoir permis à "Expresstabacnews" de proposer des cigarettes à la vente. Autre site nommé par le fabricant de cigarettes : Annonces100x100.com, qui permettrait au vendeur "Laboutiquedutabac" de vendre des cigarettes. Les deux vendeurs ont également été mis en demeure.

Cette annonce intervient une dizaine de jours après la polémique suscitée par une directive européenne que le gouvernement doit transposer en droit français. Cette directive prévoit la commercialisation de tabac par le biais de la vente à distance, et donc d'Internet, alors qu'elle est aujourd'hui illégale, hors bureaux de tabac (lire l'article La France devra-t-elle autoriser la vente de tabac en ligne ?, du 14/10/2009).

Juridique