Utiliser la vidéo pour mieux vendre en ligne Décider pour quels produits réaliser une vidéo

Le plus simple est de proposer les vidéos fournies par les fabricants. Pour les autres produits, il convient de déterminer ceux qui valent la peine de produire et d'héberger une vidéo.

 

"Certains produits ont une technicité qui nécessite de montrer l'article dans tous les sens, note par exemple Ulric Jérome. Lorsque le montant du produit est élevé, il peut aussi être utile de s'aider de la vidéo pour justifier le prix." Pixmania identifie donc à la fois les top-sellers et les produits innovants. "Ou les gadgets, dont on ne comprend pas le fonctionnement sans le voir démontré." L'e-marchand se concentre de plus sur les produits dont le cycle de vie n'est pas trop court, pour avoir le temps d'amortir le coût de la vidéo.  

 

"La vidéo est aussi très intéressante dans le cas de produits dont l'usage n'est pas encore connu en France, ajoute Yann Boucraut. Je pense notamment aux stations de peinture, que nous avions besoin de montrer lorsqu'elles sont arrivées il y a 6 ans."

 

Chez Teleshopping.fr, la décision de produire une vidéo suit un processus semblable à celui de Pixmania. Lorsque le site référence un produit issu du téléachat, la vidéo existe déjà et est mise en ligne. "Lorsque nous référençons un produit uniquement pour le site marchand, nous le mettons d'abord en vente et si les ventes sont bonnes pendant quelques semaines, alors nous produisons une vidéo pour le soutenir. Nous choisissons donc les produits disposant du meilleur potentiel."

 

Or Pixmania a rapidement constaté qu'en mettant en ligne une vidéo pour un produit, son taux de transformation s'améliorait de façon certaine. Raison pour laquelle le marchand a jugé indispensable de monter son propre studio vidéo. La question de l'amélioration du taux de transformation grâce à la vidéo est cependant délicate, dans la mesure où souvent, les produits bénéficiant d'une vidéo sont précisément choisis parmi ceux qui se vendent le mieux.

Pixmania