Visa contre Mastercard : le match se déplace sur l'e-commerce Cybersource : plus de clients et de mobile pour Visa

En rachetant Cybersource pour 2 milliards de dollars en avril, Visa met d'abord la main sur un portefeuille de clients e-commerçants très conséquent. La société éditrice de solutions de sécurisation des paiements en ligne revendique en effet 295 000 clients, parmi lesquels Home Depot, Facebook ou encore Google. L'entreprise précise gérer un quart des paiements effectués sur les sites marchands américains. Son chiffre d'affaires 2009 avoisine 260 millions de dollars.

 

En mariant les données que Visa collecte à l'échelle mondiale avec les données plus spécifiques aux marchands de Cybersource, Visa se met aussi en capacité de fournir un meilleur service de prévention de la fraude à ses clients e-commerçants.

 

Cette acquisition doit en outre permettre à l'activité de se développer sur le segment des paiements internationaux. Si les revenus de Cybersource proviennent majoritairement des Etats-Unis, être porté par la présence internationale de Visa permettrait au service d'attirer les marchands US  désirant vendre au-delà des frontières américaines.

 

Mais Visa compte également sur la technologie développée par Cybersource pour fournir à ses entreprises clientes de nouveaux types de paiement, notamment mobiles. Le groupe espère ainsi se développer dans les pays émergents, où les experts s'attendent à ce que le m-commerce dépasse largement l'e-commerce.

 

Autant d'opportunités accompagnant d'ailleurs le souhait de Visa, qui réalise 41 % de son chiffre d'affaires en dehors des Etats-Unis, de porter cette part à 60 % dès 2015, le groupe voyant dans son activité à l'international son principal relais de croissance.

Moyens de paiement / M commerce