Warby Parker, cet e-opticien qui se mue en enseigne physique

Warby Parker, cet e-opticien qui se mue en enseigne physique La start-up américaine lève 100 millions de dollars pour porter de 12 à 20 le nombre de ses boutiques et développer une application mobile d'examens ophtalmologiques.

L'e-marchand de lunettes de vue et de soleil vintage Warby Parker vient de lever 100 millions de dollars supplémentaires pour financer sa croissance et l'expansion de son réseau de distribution. Un tour de table mené par T.Rowe Price auquel participent Tiger Global Management et General Catalyst, qui double la valorisation de la start-up et la porte à 1,2 milliard de dollars, selon le Wall Street Journal. Warby Parker rejoint ainsi les rangs des "licornes" de la Silicon Valley (start-up valant plus d'un milliard en n'étant financées que par des capitaux privés) et devient le deuxième e-commerçant le mieux valorisé des Etats-Unis après le site de merchandising sportif Fanatics à 3,3 milliards de dollars.

Warby Parker a débuté en 2010 sur un modèle purement en ligne, permettant aux internautes de commander et d'essayer chez eux plusieurs paires de lunettes avant de décider laquelle acheter. Ces lunettes de marque sont en outre commercialisées à moins de 100 dollars du fait de l'absence d'intermédiaires. Cerise sur le gâteau : pour chaque paire achetée, la start-up en offre une à quelqu'un dans le besoin. En 2013, elle a entrepris d'ouvrir des boutiques dans neuf villes américaines en guise d'expérimentation, mais la distribution physique emploie aujourd'hui la moitié de ses presque 500 salariés. L'enseigne désire aujourd'hui porter de 12 à 20 le nombre de ses points de vente, ceci d'ici la fin de l'année.

Warby Parker, qui a beaucoup investi en technologie pour fournir l'expérience client irréprochable a priori nécessaire à la vente en ligne de lunettes de vue, a également l'intention de poursuivre dans cette voie. En particulier, elle prévoit de développer une techno qui permettra aux consommateurs de mener eux-mêmes certains examens ophtalmologiques grâce à leur smartphone. La start-up n'est pas encore rentable et ne communique pas son chiffre d'affaires, mais elle affirme que ses ventes annuelles accélèrent toujours. Et selon Internet Retailer, ses ventes en ligne atteignaient 100 millions de dollars en 2014, en croissance de 150%. Son cofondateur et co-PDG Dave Gilboa indique au Wall Street Journal : "Nous avons un compte de résultat très sain, qui nous confère beaucoup de flexibilité. [...] Il n'y a aucune urgence à nous introduire en bourse." Depuis sa création, Warby Parker a levé 215 millions de dollars.

warbyparker3
Boutique newyorkaise de Warby Parker © F.Fauconnier / JDN

Levée de fonds / Application mobile