Wunderman met la main sur Kassius

Le réseau mondial de marketing services prend une part majoritaire dans l'agence de communication Kassius. Wunderman veut ainsi profiter de l'expertise de ce pionnier du marketing mobile.

Le 1er juillet, Wunderman (groupe Young & Rubicam Brands, WPP) a annoncé une prise de participation majoritaire au sein de l'agence Kassius. Ce rapprochement s'effectue dans un contexte de très fort développement des services et de la communication sur mobile. "Kassius est une très belle marque qui possède un vrai savoir-faire dans le domaine du mobile et une culture des pures players, comme Boursorama, qui nous sont complémentaires", affirme Frédéric Goubet, président de Wunderman.

 

Créée en 2000 par Florian Lang, son actuel PDG, Kassius était jusqu'à présent l'une des rares agences interactives a être toujours indépendantes. Indépendante, elle le restera d'une certaine manière : l'agence conserve son management, son portefeuille clients, ses activités... "Chacun reste maître en sa demeure", souligne le patron de Kassius. Le détail de la nouvelle répartition du capital de l'agence ne sera pas divulgué mais Florian Lang, qui en détenait jusqu'ici 90 %, affirme que la décision a été prise de manière collective au sein de l'agence, dont les managers détenaient les 10 % restants.  

 

Ce partenariat s'effectue dans un contexte de fort développement de Kassius sur tous les fronts. En 2007, elle a enregistré un chiffre d'affaires de 5,7 millions d'euros et connaît une croissance à deux chiffres depuis ses débuts, selon Florian Lang. Sur le dernier trimestre 2007, l'agence gagnait en moyenne cinq à huit nouveaux budgets par mois (lire son interview du 05/11/2007). Florian Lang annonçait alors être en phase de recrutement pour atteindre un effectif de 70 à 75 personnes d'ici fin 2008. L'agence compte à ce jour de 48 personnes. "Les annonces de croissance faites fin 2007 sont confirmées, voire dépassées", assure-t-il.

 

Ce rapprochement va profiter aux clients des deux acteurs. Selon Florian Lang, le but de l'opération est de "consolider la croissance de chaque entité en apportant une réponse plus efficace, profonde et digitale aux annonceurs". Wunderman va donc bénéficier de l'expertise de Kassius en matière de communication sur mobile. Wunderman a créé en 2003 une division dédiée à cette activité. "Nous allons là où va le marché, explique Frédéric Goubet, son président. Et ce qui est important aujourd'hui c'est d'incorporer le mobile" (lire son interview du 19/03/2008). Les deux entreprises ont déjà des clients communs comme Microsoft ou encore la Française des Jeux, pour laquelle Young & Rubicam gère la communication, Wunderman la stratégie relationnelle et Kassius la communication sur mobile.

 

Quant aux clients de Kassius, ils se verront proposer une offre plus complète en matière de marketing relationnel. "Avec des annonceurs tels que Neuf Telecom, Boursorama ou Meetic, nous allons pouvoir aller beaucoup plus loin dans les services que nous leur proposons", intervient Florian Lang. L'agence bénéficiera en effet des outils transversaux de Wunderman, comme le BAV, une enquête réalisée par le réseau sur l'image des marques. Wunderman possède également un fort département de data et d'analyse concernant les problématiques de CRM qu'il mettra à disposition de Kassius. 

 

Kassius devrait en profiter également pour faire croître ses revenus issus de l'international (20 à 25 % de son chiffre d'affaires en 2007) en s'appuyant sur les réseaux de Wunderman - 120 bureaux dans le monde - et de Young & Rubicam présent dans 77 pays. "L'appui du réseau Y&R et son rayonnement international nous permettra à l'avenir de faire de meilleures recommandations à nos clients", insiste Florian Lang. De fait, 70 % de ses budgets de Kassius jusqu'à maintenant ont une dimension internationale. 

 

Finalement pourquoi se rapprocher de Wunderman et pas d'un autre acteur ? Pourquoi maintenant alors que Kassius aurait reçu une dizaine d'offres depuis deux ans ? "Je n'aurais pas pu le faire il y a deux ans, alors que nous travaillions alors d'arrache pieds sur la campagne 118 218 pour laquelle nous avons reçu un grand prix Effie en 2006, répond le fondateur de l'agence. Nous avons choisi Wunderman et Young & Rubicam car ce sont des marques fortes, emblématiques, auxquelles nous avions tout intérêt à nous associer car la capacité d'action d'une agence aujourd'hui doit être en phase avec les attentes des clients."

 

D'après Florian Lang, l'agence n'aurait perdu aucun client à l'annonce du rapprochement avec Wunderman et en aurait même gagné. Parmi les derniers budgets internationaux remportés, citons l'ensemble de la communication de PixMania et Remy Martin, mais aussi celle de Windows Live Messenger en France, Grande-Bretagne et Grèce.

Marketing mobile / Chiffre d'affaires