Les performances de l'e-mailing au premier semestre 2008 Luxe : le désir entretient la réactivité

Secteur à part dans ce baromètre, le luxe tire ses bons résultats du phénomène d'attente que ses acteurs parviennent à susciter chez leurs abonnés. Il présente de bonnes performances, tant en termes d'ouverture que de clics ou de réactivité. Avec 5,13%, le taux de clics moyen observé dans les campagnes des acteurs du luxe est même le plus élevé du baromètre. Le taux de NPAI, reste, quant à lui, faible, de 3 points inférieur à la moyenne de l'ensemble des secteurs. Le taux de désabonnement est en revanche le plus élevé, tous secteurs confondus.

Autour du même sujet