5 conseils à suivre pour réussir un jeu concours Loterie, instant gagnant ou les deux ?

exemple de jeu concours à instant gagnant : le jeu '2 clics à miami' de
Exemple de jeu concours à instant gagnant : le jeu "2 clics à Miami" de Ebookers.fr © La Fabrique à Jeux / Ebookers.fr

La modalité de distribution de la prime est une étape à ne pas négliger. Elle peut varier en fonction des objectifs retenus et de la longévité de l'opération. Deux grands types de distribution de lots existent :

 La loterie. Au terme de la période de jeux un tirage au sort désigne le(s) gagnant(s) parmi l'ensemble ou une partie des participants.

 Le jeu à instants gagnants. Ce type de jeu récompense le premier internaute à jouer à partir d'un moment déterminé à l'avance. Plusieurs périodes de gains peuvent être déterminées. Il existe des instants gagnants ouverts (la période de gain n'est pas limitée dans le temps) et fermés (l'instant gagnant est limité dans le temps).

Le PDG de Concoursmania, Julien Parrou, avoue avoir une préférence pour les jeux à instants gagnants, "plus dynamiques que les tirages au sort, auxquels les internautes sont de plus en plus habitués." Ils permettent par ailleurs d'inciter l'internaute à venir jouer plusieurs fois, ce qui est intéressant dans une optique de génération de trafic. De son côté, Yohan Stern, le directeur général de La Fabrique à Jeux, recommande de coupler loterie et instants gagnants chaque fois que cela est possible. 

Certaines dispositions permettent également à l'annonceur d'éviter d'avoir à remettre ses lots. Dans le cadre d'un jeu à instants gagnants fermés, l'annonceur peut par exemple déterminer des périodes de gains ne durant qu'une seconde, rendant quasi nulles les perspectives de gains. Julien Parrou et Yohan Stern mettent cependant les annonceurs en garde contre ce type de pratiques tentantes mais peu déontologiques. Promettre un lot qu'elle ne compte pas réellement donner est souvent nuisible pour l'image de la marque

Autour du même sujet