Bons de réduction : cinq questions avant de s'y mettre 4. Comment distribuer ces bons de réduction ?

L'intérêt des coupons de réduction étant de faire venir ou revenir des internautes sur le site, le marchand a intérêt à diversifier les supports où ils apparaissent.

 

L'envoi d'e-mails contenant des codes promos à sa base de clients s'adapte naturellement à une logique de fidélisation. En acquisition, un site peut aussi louer une base d'e-mails. Il est aussi possible d'envoyer des M-coupons, c'est-à-dire des bons de réduction sur téléphone portable. "Les taux d'ouverture de SMS sont proches de 100 %", assure Raphaël Aflalo, qui rappelle cependant que les coûts d'envois sont plus élevés que ceux des e-mails. S'il veut tester cette technique, le marchand a donc intérêt à demander son numéro mobile à ses clients au moment de l'inscription.

 

Mais les bons de réductions sont surtout diffusés en affiliation sur des sites spécialisés. Il en existe beaucoup, comme l'indique le nombre de liens sponsorisés sur les moteurs de recherche. Certains de ces sites appartiennent à des loueurs de bases de données. Les coupons sont parfois accessibles directement, avec un renvoi classique vers le site marchand, mais peuvent aussi être réservés aux internautes s'inscrivant à une newsletter.

 

Le modèle économique classique de ces sites est un paiement à la transformation. Le marchand paie soit une montant fixe par commande, généralement sur les gros paniers, soit une commission du chiffre d'affaires. S'il veut utiliser la base e-mail des membres, il paiera des frais fixes puis en fonction du volume envoyé.

Chiffre d'affaires