5 clés pour optimiser la délivrabilité de ses e-mails Choisir le bon prestataire

la page d'accueil d'ecircle
La page d'accueil d'eCircle © DR

Le choix d'un routeur d'e-mail ou d'une application de routage est enfin un point important. Pour les bases inférieures à 20.000 contacts, une application de routage peut suffire. Au-delà, le recours aux services d'un prestataire devient nécessaire, principalement parce que les quantités d'e-mails qu'envoie un annonceur sont étudiées par les FAI et les webmails. 

 

Avant de choisir un prestataire, il est préférable de s'assurer que ce dernier entretienne de bons rapports avec les différents FAI et services de messagerie. La réputation des expéditeurs et des prestataires est vérifiée par les FAI, via la notation des adresses IP utilisées pour leurs envois. Il est donc nécessaire de s'assurer que le routeur de son choix n'est pas blacklisté. 

 

Tous les prestataires ne proposent pas l'utilisation d'adresses IP dédiées exclusivement à chaque annonceur. Certains optent pour une mutualisation d'adresses entre leurs clients. Cette méthode a l'avantage de conférer automatiquement une bonne réputation à ses clients, puisque la réputation des adresses est partagée par tous. Si un annonceur peu scrupuleux fait baisser la réputation d'une adresse, l'ensemble des clients du prestataire concerné pâtit de cette baisse. C'est notamment le cas d'Experian CheetahMail France, qui affirme avoir du renoncer à trois clients en 2007 pour ne pas faire baisser la réputation de ses adresses. 

 

la page d'accueil d'experian cheetahmail france
La page d'accueil d'Experian CheetahMail France © DR

Outre la performance de l'outil mis à la disposition de l'annonceur, l'avantage du recours à un prestataire réside dans la palette d'outil qu'il met à leur disposition pour les différencier des spammeurs. Certains routeurs disposent par exemple de "feedback loops" mis en place avec les éditeurs de webmails et les FAI. Ces dispositifs permettent notamment aux clients d'un routeur de transformer en désabonnement leurs messages classés en spam par les destinataires. 

 

Certains prestataires disposent enfin d'accords avec des tiers certificateurs, qui s'assurent que les messages d'un annonceur arrivent bien dans la boîte de réception de leurs destinataires, non dans leur boîte de spams. Enfin, les fournisseurs de solutions d'e-mailing sont de plus en plus nombreux à proposer aux annonceurs de prendre en charge la création graphique de leurs campagnes pour en garantir la délivrabilité. 

Routeur