Bonnes feuilles : "Le marketing comportemental" Un besoin de reconnaissance chez les consommateurs

"... Côté consommateur, le besoin de reconnaissance est croissant. Et cette attente est renforcée jour après jour par l'expérience positive qu'il peut avoir avec certaines marques qui ont mis en œuvre et valorisé une vision client à 360° et/ou un programme actif de fidélité. En outre, dans un contexte de surexposition aux messages promotionnels (le nombre de campagnes publicitaires sur des supports variés dont l'emailing ne cessant de croître) le consommateur aspire à une communication et à une offre adaptées à ses attentes et besoins du moment. 

 

"Le consommateur aspire à des offres adaptées à ses attentes"

La pertinence de la communication sera jaugée par le destinataire en fonction de son contenu, du moment de sa diffusion ou éventuellement de sa fréquence, ou encore du format ou support de diffusion. Une communication non adaptée ou simplement non consistante peut avoir un effet négatif sur l'affection portée à la marque. Le marketing comportemental peut apporter une valeur ajoutée dans l'expérience du consommateur tant dans la perception dynamique de ses attentes et intérêts (ceux d'aujourd'hui n'étant pas forcément ceux de demain) que dans la reconnaissance de ses interactions (ou non interactions) avec une marque. 

 

Convergence d'intérêts

Dans une approche de marketing comportemental, les intérêts des producteurs se croisent avec ceux des consommateurs, les uns recherchant l'efficacité, les autres la reconnaissance, et chacun apportant sa contribution. Le développement des outils internet et du web 2.0 a ouvert la voie à de nouveaux modèles économiques et à de nouveaux modes de gestion de la relation client. 

 

Une approche gagnant/gagnant qui semble aujourd'hui convaincre un nombre croissant d'entreprises... "

Fidélisation / Ciblage comportemental