E-mails, Facebook et Twitter : qu'attendent les consommateurs ? L'incitation financière pour remplir sa base e-mailing

Si les Français sont généralement des consommateurs en ligne prudents, ils sont aussi à même d'entretenir une relation forte avec les marques auxquelles ils font confiance. 49 % des consommateurs français déclarent "toujours" ouvrir les e-mails provenant de leurs entreprises préférées, révèle ainsi l'étude réalisée par ExactTarget. Tout l'enjeu pour ces marques est donc d'élaborer un programme qui permet d'entrer dans ce cercle de privilégiés.

D'où l'importance de s'interroger sur les motivations qui poussent les consommateurs à s'inscrire à une base e-mailing. Au premier rang, l'incitation financière. Les abonnés français communiquent leur adresse e-mail pour deux raisons majeures : recevoir des remises et des bons de réduction (52 %) ou recevoir des cadeaux gratuits (40 %). Le souci d'être informé sur les nouveautés de la marque ou de recevoir du contenu en exclusivité sont d'autres raisons invoquées.

Pour quel type de messages les Français s'inscrivent-ils à une base e-mailing ?
ActivitéPourcentage
Source : ExactTarget
Pour recevoir des rabais et des promotions avec réductions52%
Pour recevoir des " choses gratuites " ou des petits cadeaux40%
Pour me tenir au courant des produits, services ou offres d'une entreprise38%
J'achète auprès de cette entreprise ou j'achète cette marque régulièrement31%
Pour obtenir des renseignements relatifs à mes passe-temps personnels, à ce qui m'intéresse, etc.23%
Pour recevoir un préavis concernant de nouveaux produits ou des versions futures19%
Pour avoir accès à un contenu exclusif14%
C'est une façon rapide et facile de "rester à la page" concernant la marque/l'entreprise14%
Pour recevoir des alertes concernant les développements au sein de l'entreprise, l'association ou l'organisation10%
Quelqu'un me l'a recommandé6%
Pour être affilié(e) au produit ou à la marque car c'est tendance ou " cool "3%
Pour montrer à mon entourage mon soutien à l'entreprise2%

On n'observe toutefois une faible dimension "personnelle" dans l'acte d'inscription. Il ne s'agit pas plus d'être cool, en étant affilié à un produit ou une marque, que de montrer à son entourage qu'on soutient l'entreprise.

Fidélisation