Jeux d'argent : les publicités illégales des opérateurs de paris Betclic a annoncé sur près de 90 sites

Vous avez besoin du plugin flash pour visualiser l'animation.

© DR

Betclic est dans le collimateur du gouvernement. A deux reprises l'opérateur s'est fait taper sur les doigts par le ministre du Budget pour avoir fait sa publicité à la radio et tenté de sponsoriser le club de football de Lyon, l'Olympique lyonnais.

 

Pourtant, depuis le début de l'année, Betclic a réalisé en toute impunité des campagnes de display sur près de 90 sites français, dont ceux du groupe M6, d'UGC, du "Quid" ou de Real Networks. Betclic est ainsi l'opérateur le plus communiquant, juste derrière la Française des Jeux et le PMU, qui ont, eux, le droit de faire de la publicité. L'opérateur est également très actif en e-mailing

 

Betclic affiche même ses services sur le site du Stade Français. Le site de l'équipe de rugby parisienne propose en effet à ses visiteurs de parier sur ses prochains matchs de Top 14, en renvoyant sur le site de l'opérateur basé à Malte. Un partenariat conclu par Sportys, la régie Internet et marketing du Stade Français et... de la Ligue Nationale de Rugby.

M6 / Display