PRM : découvrez comment cibler et toucher vos prospects S'équiper d'un DMP pour gérer les points de contact de A à Z

Envisager lancer un programme de PRM en s'affranchissant des problématiques du CRM est une erreur. Car tout ce qui a été fait au sein du premier peut venir nourrir le second. Sous réserve toutefois d'avoir construit une matrice qui permet de centraliser toutes les informations récoltées et d'interfacer les deux disciplines. C'est précisément le rôle que doit jouer le Data Management Platform (DMP) que de plus en plus d'annonceurs mettent sur pied. Chez Fullsix, on explique que le projet concerne aujourd'hui un client sur deux. 

Bientôt des DMP chez tous les annonceurs ?

"On va créer des clusters de cookies pour travailler des cycles de contact, de la même manière que l'on établit des parcours d'accompagnement pour les nouveaux clients, on va travailler sur des programmes d'accueils destinés aux prospects", explique Hélène Gombaud-Saintonge. L'analyse va s'affiner à mesure que les DMP se structureront. Des informations telles que "combien de temps l'internaute est-il est resté sur la page ? A quel moment a-t-il cliqué et sur quoi" permettront de dérouler des scénarii de plus en plus granulaires.

"On n'est est pas encore là, tempère Pierre Coquard, mais l'arrivée des DMP va permettre de structurer les informations en provenance des réseaux sociaux, des sites, des bases e-mails et... des magasins." Car il ne faut pas oublier que ces derniers restent dans bien des cas la principale vitrine des marques. "Les choses deviennent d'autant plus complexes que de plus en plus des contacts s'effectuent en situation de mobiquité lorsque la cible consulte son smartphone, en magasin", constate Pierre Coquard.  

Une analyse que partage Hélène Gombaud-Saintonge. "Les études que nous avons menées pour le compte d'un client nous ont permis de nous rendre compte que 8 internautes sur 10 se rendent en magasin et que 6 personnes sur 10 présentes dans le point de vente sont déjà allées sur le site Internet." Les incentives de qualification fonctionnent tout aussi bien en magasin : jeux QR codes, data catching, cartes de fidélités. Tout est bon pour "embaser" le prospect.

Le mobile semble à ce titre le futur point de convergence de la relation client et qu'importe s'il se heurte encore aux problématiques de tracking entre l'in-app et l'internet mobile ou entre ce dernier et le Web. Les spécialistes eux, restent optimistes et ne doutent pas que l'on s'y dirige, lentement mais sûrement.

CRM / Relation client