Renaud Ménérat (MMA) "Le MMA Forum 2014 est placé sous l'ère du mobile only !"

Le président de l'association des spécialistes du marketing mobile revient sur la thématique de l'édition 2014 et les évolutions du marché.

JDN. Le MMA Forum Paris revient pour une 2e édition. Quelles seront les nouveautés de cette année ?

renaud menerat 250
Renaud Ménérat, MMA. © S. de P. MMA

Renaud Ménérat (MMA). Nous avons repris le format de l'an dernier qui avait bien fonctionné, notamment en donnant prioritairement la parole à de grands annonceurs via des tables rondes, des interviews & des keynotes. Nous avons identifié 5 thèmes majeurs, le M-Commerce, le M-Tourisme, le M-Entertainment, la M-Publicité et le M-Paiement, qui seront déroulés tout au long de la journée du 4 décembre.

Nous avons également le plaisir d'avoir Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat au Numérique, qui interviendra en début d'après-midi. Axa, Carrefour, Easyvoyage, Lagardère, McDonald's, Pierre & Vacances Center Parcs, Showroomprive.com, SNCF, Universal Music et Warner Bros viendront notamment partager leur expérience. Nous avons enfin un panel de partenaires plus large, signe de l'engouement autour du sujet : BNP Paribas, RadiumOne, Critéo, SFR Régie, Solocal, Teads ou encore Google ont rendu l'évènement possible, dans un lieu magnifique au centre de Paris (La Gare).


La pratique du marketing mobile a-t-elle considérablement changé en l'espace d'un an ? Si oui, quelles sont les principales tendances ?

Le MMA Forum 2014 est placé sous l'ère du "mobile only ". Le sujet est un peu avant-gardiste car de nombreuses entreprises entrent à peine dans l'ère du "mobile first", avec une audience digitale provenant des smartphones et tablettes désormais supérieure à celle provenant des ordinateurs. C'est le cas pour un certain nombre de médias, de réseaux sociaux et d'e-commerçants. L'Equipe, Twitter ou encore Vente-privée.com sont des acteurs désormais majoritairement mobile. Cette tendance va progressivement s'élargir à toutes les entreprises.

Dans le même temps on constate qu'une part de cette audience ne consomme plus les marques qu'au travers des terminaux mobiles. C'est le cas de 30% des acheteurs d'Amazon par exemple. Portée par les Millenials, cette tendance risque de s'affirmer au cours des prochaines années. L'objectif du MMA Forum Paris 2014 est de commencer à projeter les annonceurs dans cette nouvelle ère digitale.


Le mobile peut-il, comme vous le suggérez dans une de vos principales tables-rondes, vraiment devenir le premier media en 2020 ? 

Un certain nombre de projections montrent qu'en 2020 les investissements médias digitaux aux US devraient dépasser ceux du offline et qu'au sein du digital, le mobile devrait être majoritaire. Mais ce n'est qu'un rattrapage progressif entre investissement et audience puisque les gens passent déjà plus de temps devant leur téléphone que devant la TV (où ils sont également devant leur téléphone...). Le sujet est le même dans le commerce. Le mobile devrait être majoritaire dans l'e-commerce d'ici à 2018. Et plus important, devrait générer dans le commerce traditionnel un volume de ventes deux fois supérieur à celui du e-commerce...

Car la notion de mobile risque d'être relativement floue en 2020. En faisant descendre le digital dans la rue, le mobile est en train d'abolir les barrières entre le on et le offline. A la fois dans les habitudes des consommateurs qui switchent de l'un à l'autre selon leurs besoins, mais également au sein des entreprises qui doivent repenser leur organisation pour adresser ces nouveaux enjeux.

Marketing mobile / MMA