Sur quels réseaux sociaux déployer sa stratégie digitale Facebook, incontournable pour le mass market

Avec plus de 700 millions de membres dans le monde dont plus de 22 millions en France (soit près de 60 % de la population internaute de l'Hexagone), Facebook est devenu un lieu incontournable pour une stratégie de communication digitale. L'influence du réseau social se mesure par ailleurs également sur des sites tiers, via les modules sociaux mis à disposition par l'entreprise, comme Facebook Connect ou Facebook Comments. "On n'attire plus seulement sur Facebook, mais sur des pages où sont intégrés des éléments Facebook. Il ne s'agit plus seulement d'un site de destination, mais d'une technologie d'identité numérique", explique Emmanuel Fraysse, auteur du livre "Facebook, Twitter et le web social : les nouvelles opportunités de business" (Ed. Kawa).


la page fan de chanel sur facebook
La page fan de Chanel sur Facebook © Capture d'écran Chanel / Facebook

Outre ses modules sociaux, Facebook met aussi à disposition des espaces dédiés aux professionnels (marques, institutions, commerces, etc.) dont les membres du réseau peuvent devenir "fan". Ces pages fans permettent ainsi de se constituer une audience de sympathisants de sa marque (voire de vrais ambassadeurs pour un nombre restreint d'entreprises) à laquelle il est par la suite possible de relayer des messages. Malgré le nom qu'on leur donne, ces "fans" ne sont pas tous pour autant acquis à une marque. La page fan de Chanel compte par exemple plus de 4 millions de fans de la marque. Mais combien de ces fans sont réellement client(e)s de la marque ? "Un fan n'est pas forcément un acheteur et inversement", relativise Emmanuel Fraysse.


Utiliser Facebook ne se limite par ailleurs pas à disposer d'une page fan. "Une fois captés, les fans ont besoins d'être nourris avec des contenus appétissants et ne doivent pas être déçus", prévient Emmanuel Fraysse. La désinscription d'une page fan est plus aisée que celle d'une newsletter et une page mal entretenue peut vite tomber dans l'oubli. Il ne faut donc pas se lancer sur Facebook sans idée précise de la finalité du réseau dans sa stratégie. "La page fan peut être un leurre si l'on ne sait pas réellement ce que l'on veut en faire", conclut Emmanuel Fraysse.

Facebook / Web 2.0