Sur quels réseaux sociaux déployer sa stratégie digitale Les plates-formes vidéo, idéales pour les opérations spéciales

Les plates-formes vidéo occupent également une part croissante dans les habitudes de l'ensemble des internautes et permettent aux entreprises de créer des "chaînes" officielles pour y diffuser leurs contenus. En termes d'audience, Youtube reste devant Dailymotion en France, mais l'écart entre les deux plates-formes se réduit au fil des mois. Selon Comscore, Youtube a accueilli 24 millions de visiteurs uniques en mai 2011 contre 16,6 millions pour Dailymotion. Vimeo, le portail vidéo d'InterActive Corp (IAC) dispose également d'une certaine notoriété. Entre mars 2010 et mars 2011, l'audience de Vimeo a presque été multipliée par trois, tirant l'audience globale d'IAC (6,6 millions de visiteurs uniques selon Médiamétrie) vers le haut.


la campagne youtube réalisée par buzzman pour tipp-ex
La campagne Youtube réalisée par Buzzman pour Tipp-ex © Capture d'écran Tipp-ex / Youtube

Une stratégie vidéo ne doit pas se contenter d'un simple portage de spots publicitaires TV sur le Web. "Seules quelques marques peuvent se permettre de le faire et espérer rendre ces vidéos buzzables", avertit Emmanuel Fraysse. Le développement de contenus vidéo spécifiques permet en revanche de travailler sa notoriété au moyen de vidéos virales ou d'améliorer son service client au travers de vidéos pédagogiques (didacticiels, recettes, etc.). La marque américaine Blendtec a ainsi assuré la renommée de ses mixeurs en diffusant une émission baptisée "Will it blend ?", dans laquelle un animateur mixe tous types d'objets (iPhone, Rubik's Cube, console de jeux, etc.).


L'autre intérêt des plates-formes vidéo réside dans la réalisation d'opérations spéciales intégrant de l'interactivité et des mécanismes ludiques. "Ces dispositifs sont de plus en plus à la frontière entre publicité et contenu", note Emmanuel Fraysse. L'un des meilleurs exemples reste l'opération "A hunter shoots a bear" menée par Buzzman pour Tipp-ex sur Youtube, dans laquelle l'internaute est invité à modifier le déroulement d'une vidéo. Lancée en 2010, la campagne a été vue plus de 11 millions de fois durant le mois suivant son lancement et a généré en moyenne 6 minutes d'interaction entre les internautes et la marque.

Web 2.0 / Réseaux sociaux