Comment réussir sa campagne d'emailing Les réseaux sociaux et les SMS peuvent compléter l'emailing

Etant donné la puissance de diffusion des réseaux sociaux il est conseillé de proposer dans l'email la possibilité de publier le message sur des sites tels que Facebook, Twitter ou LinkedIn. Les prestataires d'envoi d'emailing proposent généralement ce service accompagné d'un outil de mesure de l'impact de la campagne.

 

magalie lasfargues
Magalie Lasfargues © DR

Selon une étude menée par Yougov pour Experian Cheetahmail en Europe, 51 % des jeunes entre 18 et 24 ans aimeraient suivre une marque sur les réseaux sociaux. Selon Magalie Lasfargues, responsable des études au sein de Experian Cheetahmail,    "plusieurs possibilités se présentent pour l'annonceur. Il peut tout d'abord intégrer dans son email de base un logo Facebook, afin de renvoyer sur le page des fans, ou envoyer un emailing entièrement dédié à sa page Facebook en donnant un aperçu des bons plans qui vont y figurer. Les pages fans sur Facebook sont aussi l'occasion de collecter des adresses emails". Cela peut avoir lieu lors de la diffusion d'un jeu concours par exemple.

 

Les réseaux sociaux et les emails sont des outils complémentaires. Selon Cyrille Saulnier, "sur les réseaux sociaux les campagnes de marques ont un aspect plus évènementiel puisque c'est essentiellement par un phénomène de viralité que circule le message. Il s'agit moins de mettre en valeur tel ou tel produit ou promotion que de faire connaître la marque ou de proposer quelques bons plans originaux ".

 

Autre prolongation possible des campagnes d'emailing : les SMS. Certains prestataires, comme eCircle, proposent des outils qui permettent de récupérer facilement une adresse email à partir d'un SMS. Etant donné l'importance que prend la mobilité dans le marketing aujourd'hui, l'envoi de SMS aux abonnés qui ont souscrit à l'option est une pratique croissante. Malgré tout, le SMS commercial a une image plus intrusive que l'email. Il est donc plus souvent utilisé pour envoyer des alertes que pour proposer de nouvelles offres. Par ailleurs c'est une solution coûteuse.

Réseaux sociaux / Twitter