Saint-Valentin : Astuces et bonnes pratiques des campagnes emailing Une fenêtre de tir limitée

Premier constat effectué par Return Path : le taux moyen de messages estampillés spam par les FAI est de presque 50% pour ces campagnes, ce qui semble indiquer qu'elles ont débuté trop tôt. L'explication ?  "Les abonnés avaient encore l'esprit occupé par les fêtes de Noël et les soldes, commente Didier Colombani, directeur général de Return Path pour l'Europe du Sud. Ils n'étaient pas prêts à se pencher sur la question de la Saint-Valentin, encore moins sur des messages traitant du sujet." L'augmentation du nombre de plaintes formulées par les utilisateurs conduisent les FAI à durcir leurs filtres et rediriger certaines campagnes plus facilement en spam. La fenêtre de tir idéale était la première semaine de janvier pour les voyagistes contraints de s'y prendre à l'avance et la première de février pour tous les autres. Une analyse confirmée par l'évolution des taux de lecture entre la semaine 2 et la semaine 4 de janvier, en constante chute. 

entre la semaine 2 et la semaine 4, les performances ne cessent de baisser. 
Entre la semaine 2 et la semaine 4, les performances ne cessent de baisser.  © Return Path

L'une des tendances de ces derniers mois, l'incrustation de symboles "tape à l'œil" dans l'objet d'emailing (lire l'article, Les symboles dans un objet emailing : gadget ou véritable valeur ajoutée?, du 18/11/2013) a, à en croire l'étude, a été laissée de côté. Pas une seule campagne de la Saint-Valentin n'a eu recours au procédé et le symbole du cœur Y est aux abonnés absents. 

FAI / E-Mail marketing