Pratiques et tendances de l'e-mailing Les professionnels disent manquer de ressources

Interrogés sur ce qui leur fait défaut pour pouvoir améliorer leurs pratiques en 2012, les professionnels pointent du doigt le manque de ressources opérationnelles (39,1%) et de connaissances en e-mail marketing (38,4%). Ils sont, par ailleurs, 30% à déplorer ne pas pouvoir bénéficier d'outils d'e-mail marketing professionnels suffisants.

 

avis des annonceurs concernant le roi de l'e-mailing
Avis des annonceurs concernant le ROI de l'e-mailing © Dolist

Un constat s'impose donc : le durcissement des politiques de filtrage et la mauvaise image dont pâtit parfois l'e-mailing  ont contribué à rendre cet outil plus difficile à activer et à gérer. Une complexification qui a eu des répercussions sur les besoins en ressources et connaissances.

 

Il n'est dès lors pas très surprenant de voir que les sondés sont de plus en plus pessimistes concernant le retour sur investissement de ce levier. Les moins satisfaits sont, 27% plus nombreux que l'année précédente et 7% de plus croient en la stabilité du ROI. Quant aux très satisfaits, ils sont 13% de moins qu'il y a un an. L'e-mail marketing reste pourtant attractif, 39% des annonceurs français qui s'en disent toujours très satisfaits.

E-Mail marketing / Retour sur investissement