Pratiques et tendances de l'e-mailing Dans le BtoB, 50% des interrogés prévoient d'augmenter leur volumétrie

Les annonceurs ont beau clamer vouloir orienter leurs campagnes vers des pratiques plus qualitatives et fidélisantes, ils visent toutefois une progression constante de leur chiffre d'affaires et ont pour l'instant du mal à concevoir pouvoir atteindre cet objectif, sans augmenter de manière conséquente leur volume de routage mail.

 

réponses à la question 'en 2012, votre volume de routage sera...'
Réponses à la question "En 2012, votre volume de routage sera..." © Dolist

Il faut se rendre à l'évidence : l'acquisition de nouveaux contacts semble aller de pair avec une augmentation de la volumétrie des routages. Un conditionnement qui semble toutefois mois prégnant dans le BtoB où 50% des interrogés prévoient d'augmenter leur volumétrie contre 66% dans le B2C. Pour le B2B, cette retenue, certes relative, est encourageante car elle s'inscrit dans un environnement ultra-saturé en mails et prouve que les spécialistes commencent à prendre la mesure du problème.

 

Il reste néanmoins plus facile de s'imposer de telles restrictions lorsque l'on dispose déjà de bases de données conséquentes. 78% des propriétaires de bases de données "moyennes" envisagent d'augmenter voire stabiliser leur volume d'envoi contre 45% des propriétaires de grandes bases. L'atteinte d'une taille critique de la base de données semble donc indispensable avant d'envisager de meilleures pratiques.

E-Mail marketing / Chiffre d'affaires