5 conseils pour éviter les paiements frauduleux Eviter certains pays

Faire du commerce avec certains pays comporte des risques. En 2008, les fraudes venant de l'étranger ont plus que doublé sur Internet, indique la Banque de France. A peu près du même niveau que les fraudes "nationales" en 2007, elles ont atteint 56 millions d'euros l'année suivante, contre moins de 39 millions d'euros pour la France.

 

Une solution radicale : se limiter au marché français

Certains pays concentrent une forte proportion de fraudeurs organisés. C'est le cas des pays d'Europe de l'Est et de la Russie, ainsi que de l'Afrique de l'Ouest.  

 

Mais comment localiser l'acheteur, qui peut se faire livrer dans un autre pays que le sien ? Un moyen simple consiste à se baser sur son adresse IP. Des sites Web type "whois" permettent d'en connaître l'origine.

 

L'utilisation d'un proxy (un serveur permettant de rendre anonyme la connexion) doit également rendre méfiant le commerçant. Et "si un proxy s'ajoute à une adresse IP étrangère, il y a le feu !", prévient Gilles Defendini. Pour limiter les risques, le marchand en ligne peut choisir la solution radicale de se concentrer sur le marché français.

 

A l'inverse, des pays présenteraient beaucoup moins de risques que la France. Il s'agit en particulier de l'Allemagne, des pays du Benelux et de Scandinavie. Les pays d'Asie seraient également plus sûrs, selon Jean-Luc Wernoth, puisque la rétractation des acheteurs y seraient pratiquement impossible.

Moyens de paiement / BANQUE DE FRANCE