Les pièges à éviter en se lançant dans l'e-commerce Négliger le marketing en ligne

Comme le commerce traditionnel, son homologue sur Internet nécessite un travail de communication. Une notion que certains petits commerçants délaissent. A tort, estime Marc Schillaci : "Il faut parfois rappeler à certains qu'ils font déjà un travail de communication pour leur boutique physique, en faisant passer par exemple des publicités dans la presse locale".

 

Le taux de transformation plus important que le trafic

Sur le Web, le marketing relève une importance plus grande encore. Mieux vaut donc consacrer le budget nécessaire pour s'assurer que sa boutique en ligne soit bien visible.

 

Mais quelle est la meilleure stratégie ? Il faut d'abord éviter de mettre tous ses œufs dans le même panier, en panachant par exemple liens sponsorisés, comparateurs de prix et e-mailing. En matière de référencement, le PDG d'Oxatis conseille de commencer par les liens sponsorisés. "Cela permet de découvrir rapidement et pour pas trop cher les mots-clés qu'utilisent les internautes", explique-t-il. A partir de ces informations, le marchand peut travailler son référencement naturel, en intégrant les bons mots-clés dans ses fiches produits notamment.

 

Faire du marketing en ligne ne suffit pas. Il faut également en mesurer l'efficacité. Le trafic du site compte évidemment, mais le petit commerçant devra surtout surveiller le taux de transformation, plus important encore, des différents outils marketing.   

Autour du même sujet