Bonnes feuilles : Le Web, ça rapporte ! La vente d'un site Web

"Généralement peu abordée ou méconnue de beaucoup d'éditeurs, la revente d'un site Internet peut pourtant rapporter beaucoup d'argent, et pas uniquement pour les start-up ou les sites au succès flamboyant. Par exemple, le groupe Doctissimo a été racheté en 2008 pour 138 millions d'euros par le groupe Lagardère. Le site totalisait un chiffre d'affaires de près de 11,5 millions d'euros en 2007 et une audience de 7,2 millions de visiteurs uniques selon Nielsen/NetRatings en janvier 2008, ce qui valorisait chaque visiteur à un peu plus de 19 euros et fixait le prix de vente à douze fois le chiffre d'affaires de l'exercice précédent. 


Quels critères entrent en jeu ?

L'audience : plus l'audience est importante et plus la valorisation le sera également. Certaines cibles marketing auront également plus de valeur que d'autres (CSP+, femmes, etc.).  

Le chiffre d'affaires et les formes de monétisation : traditionnellement, la valorisation d'une entreprise se calcule sur la base de son chiffre d'affaires et des bénéfices. C'est un peu différent pour les sites web. Néanmoins, cela reste un critère qui sera bien évidemment étudié. Le fait d'avoir un business diversifié et de ne pas dépendre uniquement de la publicité sera souvent un point fort.

Le contenu : une base de données fournie, de qualité et à forte valeur ajoutée sera un atout extrêmement valorisable pour un site.

L'historique : plus le site est implanté depuis longtemps dans son domaine, et plus sa valeur pourra monter.

La force de la marque et la reconnaissance du site dans son secteur : plus un site est ancré dans l'esprit des internautes - synonyme de qualité -, plus c'est un acteur important de son milieu, et mieux ce sera pour sa valorisation.

Le référencement : être présent dans les premières positions de Google sur des requêtes ciblées et concurrentielles augmentera la valeur du site.

Le nom de domaine : certains noms de domaine sont plus valorisables que d'autres, notamment lorsqu'ils contiennent des expressions porteuses, "pizza.fr" ou "vendre-sa-maison.com" par exemple. Parfois, un site ne sera racheté que pour la valeur de son nom de domaine.

Avoir une équipe intégrée : il est important pour un repreneur de savoir s'il pourra compter sur une équipe professionnelle de rédacteurs déjà constituée et qui représentera un actif pour la société, ou si le contenu du site était produit par une poignée de bénévoles qui quitteront le site à son rachat.

Avoir une régie intégrée : de la même manière, avoir une équipe commerciale en place qui pourra être reprise lors du rachat sera un point valorisable.

Avoir des contrats en cours : c'est l'assurance de revenus réguliers déjà prévus pour le repreneur.

Avoir atteint la taille critique : il y a une étape (constitution d'une équipe professionnelle, locaux, audience forte, marque solide, etc.) à partir de laquelle la vente d'un site deviendra plus facile. Il bénéficiera d'une meilleure visibilité et plus d'acheteurs seront intéressés.

Les perspectives de développement : le secteur auquel appartient votre site est-il arrivé à saturation ? Peut-on envisager un développement à l'international ? Le business model de votre site peut-il être optimisé ?"

Chiffre d'affaires