Dépasser facebook

En mars 2010, Facebook a dépassé Google en nombre de visites dans le monde. Le réseau social a atteint aune telle masse critique qu'il prend une autre dimension.

En effet, pour certains utilisateurs, facebook est devenu une scène sur laquelle ils se produisent. Pour d'autres, il est un outil d'information majeur, et même un outil d'aide à la décision puisqu'ils peuvent solliciter facilement les conseils de leur cercle d'amis.
Dans le domaine du marketing aussi, il faut dépasser la vision que nous avons de facebook car de nouveaux impacts sont apparus au-delà de ceux que nous avions imaginés. En effet, facebook a apporté au marketing une révolution et deux évolutions majeures :

i)                    la révolution du marketing viral  (informer ou influencer les réseaux des fans de marque de manière facile, rapide et parfois, automatique),

ii)                   un canal de publicité qui combine masse, capacité de ciblage inégalée et mécanique virale intégrée permettant de "gagner" des impressions gratuites ("earned media") ;

iii)                  le marketing relationnel qui devient "social" car les fans pages facebook permettent de bâtir, à un coût moindre que les programmes traditionnels, des relations avec les fans d'une manière nouvelle, où ils sont à la fois récepteurs et relayeurs voire émetteurs de messages concernant la marque.


Or, nous voyons dès à présent poindre deux nouvelles évolutions majeures.
Les médias sociaux et facebook vont devenir la  "nouvelle frontière" de ceux qui veulent créer, augmenter et monétiser du trafic sur leurs sites web, et seront donc concurrents du "search".

 En effet,  dans de nombreux cas comme les sites de médias, le trafic provenant des réseaux sociaux dépasse d'ores et déjà celui venant des moteurs de recherche. Et ce n'est qu'un début. En effet, avec le temps et la possibilité accrue de partage des contenus de tous types de sites web, ces partages faits par les visiteurs d'un site avec leurs amis vont créer une masse de visites supplémentaires. L'algorithme humain de facebook dépassera-t-il l'algorithme numérique de Google ?

Il est donc important que les sites se "socialisent" tant en s'équipant de fonctionnalités de partage qu'en faisant un effort de proposer des contenus à fort potentiel social (la "social currency"). En fait, au SEO (Search Engine Optimisation - référencement naturel), viendra  s'ajouter le SMO (Social Media Optimisation). Et de la même façon, la présence publicitaire sur les réseaux sociaux deviendra une source de trafic majeure, pas seulement pour recruter des fans, mais pour générer des leads. Enfin au SEA (Search Engine Advertising - référencement payant) viendra s'ajouter le SMA (Social Media Advertising).

Au-delà de la création de trafic, les réseaux sociaux seront aussi la "nouvelle frontière" de ceux qui veulent construire et manager une marque.
A l'ère digitale et sociale, l'ère de l'avènement des réseaux, une marque ne pourra pas se construire efficacement avec  son seul modèle hérité de l'ère du marketing de masse (valeurs,  produits, expérience de marque et plan de communication). Elle a besoin de construire, de renforcer, d'animer,de mobiliser et d'échanger avec son réseau d'influence, fait de clients, de supporters, de partenaires et aussi de détracteurs. Les marques les plus puissantes seront celles qui auront un réseau puissant et motivé plus qu'un plan de communication puissant, l'un n'étant pas exclusif de l'autre.

Et pour organiser et mobiliser ce réseau, les réseaux sociaux en général et facebook en particulier sont essentiels. La marque doit donc développer une stratégie de "brand networking" qui englobe les réseaux sociaux.
En dépassant Google, en se dépassant lui-même, facebook nous pousse, nous marketeurs et agences, à dépasser notre vision actuelle parfois limitative des réseaux sociaux, et surtout à nous dépasser nous-mêmes pour saisir ces nouvelles opportunités.

Autour du même sujet