Les Smartphones, la nouvelle dimension du marketing mobile

En 2010, le M-Commerce devrait doubler aux Etats-Unis, pour atteindre 2, 42 Md$. Il représentait en 2009 1,5 % du commerce en ligne. Ce chiffre devrait passer à 8,5 % en 2015, selon le Cabinet Coda Research, pour près de 24 Md$.

L'arrivée des smartphones de dernière génération a profondément modifié les usages des consommateurs et ouvert de nouvelles opportunités de communication pour les marques et annonceurs. Ces derniers cherchent désormais à accéder à des applications et web applications pour  diffuser leurs dispositifs promotionnels, relationnels et de M-commerce.

 

Depuis la sortie de l'iPhone, des progrès technologiques considérables ont été réalisés par les fabricants de Smartphones. Ces avancées permettent d'accéder aisément à des fonctionnalités plus riches : Internet, applications, services, musique, vidéo, jeux, géolocalisation, etc.

 

La simplicité et le confort d'utilisation des terminaux conjugués à la généralisation de la 3G et à des formules tarifaires illimitées pour l'accès à l'Internet dopent les usages « data », parmi lesquels l'Internet mobile. En complément d'un dispositif web, vocal ou sms, les entreprises souhaitent désormais accéder à des applications ou des web applications iPhone, Blackberry ou Androïd.

 

Le développement d'une web application passe par un travail d'adaptation et d'optimisation du service aux caractéristiques du terminal. Ce travail doit être réalisé sur l'arborescence, les contenus, l'ergonomie et la navigation afin d'aboutir à un service qui offre une utilisation simple, rapide et intuitive. La web application est accessible via une adresse web, à partir du navigateur du Smartphone et peut être placée en raccourci sur l'écran principal du téléphone à la manière d'une application.

 

Jeux instants gagnants, tirages au sort, offres de remboursement, boutiques, programmes de fidélité, services d'information... toutes les mécaniques promotionnelles, relationnelles et e-commerce existant sur Internet sont alors déclinables sur le mobile et optimisables pour les Smartphones. Il est également possible de s'appuyer sur des applications distribuées via les stores (Appstore d'Apple, Androïd Market, etc.). Les applications exploitent pleinement le potentiel des terminaux (accéléromètre de l'iPhone, géolocalisation, par exemple), mais nécessitent l'approbation des stores avant publication.

 

Le M-commerce est donc devenu une réalité concrète. Afin d'en tirer le meilleur parti, il est indispensable d'en comprendre les spécificités et d'utiliser les bons leviers afin de mettre en oeuvre des stratégies adaptées. Conscients de cette donnée, les annonceurs investissent significativement pour ne pas rater ce virage stratégique, qui leur permettra de dynamiser leur communication mobile et de générer de nouvelles sources de revenus.

Autour du même sujet