La vidéo, de plus en plus incontournable pour les groupes médias

Aujourd’hui, streaming, replay, VOD & publicité in-stream sont partout sur le Web. Hier, la patience dont l'internaute devait faire preuve pour regarder une vidéo suscitait le scepticisme. Voici un tour d’horizon des évolutions actuelles de la vidéo en ligne.

Parallèlement au déploiement du haut débit, la démultiplication des écrans favorise la consommation de vidéos.
Selon l’Arcep et l’Insee, deux tiers des ménages français étaient abonnés au haut débit en France à la fin de l’année 2010.
C’est ce développement de la bande passante qui a permis le bond en avant du format vidéo en ligne. Selon Comscore, 5,4 milliards de vidéos ont été regardées en France en 2010… Ce format représente ainsi 44% du temps passé sur internet en 2011.

De même, la démultiplication des écrans et l’évolution du comportement des consommateurs expliquent cette tendance. Les utilisateurs de tablettes et de smartphones visionnent de nombreuses vidéos via leurs terminaux et créent de nouveaux usages.
En 2013, grâce au déploiement de la fibre optique et de la 4G, les vidéos représenteront 90% du trafic internet.

En ligne, l’offre de services vidéo s’étoffe

Les offres VOD et replay entrent dans les mœurs et sont plébiscitées par les digital natives, justifiant l’expansion de ces marchés. Le replay profite par ailleurs à la télévision puisque la consommation télévisuelle des utilisateurs de la catch-up TV est en hausse.
La vidéo en ligne représente un nouveau marché publicitaire très attractif. Les faibles barrières à l’entrée le rendent accessible aux pure players et il constitue, pour tous les médias traditionnels, un nouveau champ à investir. Ainsi, Cisco nous apprend que le trafic vidéo en France devrait être multiplié par 3 d’ici 2015 pour les particuliers et par 22 pour les professionnels.

Une reconversion qui concerne tous les médias

Selon Nielsen, l’efficacité de la publicité vidéo en ligne est bien supérieure à celle de la télé, l’emportant significativement sur la mémorisation de la marque, du message, et des appréciations positives. Internet permet aussi de cibler plus efficacement les consommateurs et commence donc à s’imposer face à la télévision dans l’esprit des annonceurs.
Dans cette chasse aux contenus et services vidéo, on notera ainsi l’annonce par Youtube de la création de 100 chaînes pour 100 millions de dollars, ou en France, le dévoilement de Allociné TV et le rachat de la plateforme de streaming Vodeo par Le Figaro.

La vidéo aura donc une place prépondérante au sein des médias diversifiés et multicanaux actuellement en construction/reconversion. Cette évolution concerne évidemment les groupes de télévision, mais aussi les groupes de presse, radio et pure player.

Autour du même sujet