Le m-commerce : quelles perspectives ? Comment en profiter ?

Le commerce mobile correspond à l’utilisation des technologies sans fil, notamment les smartphones & tablettes, afin d’effectuer des achats. Pourquoi limiter la valorisation du m-commerce au chiffre d’affaires généré par les seules ventes faites via un support mobile ?

Il est intéressant d’élargir la réflexion en incluant dans la valorisation du m-commerce, non seulement l’acte d’achat mais aussi l’ensemble du processus d’achat (identification du besoin, recherche d’informations, décision et acte d’achat).
Aujourd’hui, les supports mobiles permettent aux consommateurs (1) d’effectuer des recherches et prendre conscience des offres, (2) de s’informer sur les produits et/ou les services afin d’établir un comparatif en fonction de critères que le consommateur aura déterminé et enfin (3) de choisir le produit et/ou le service qui permettra de satisfaire au mieux ses besoins.

Où en est le m-commerce aujourd'hui et quelles sont ses perspectives pour demain ?
Une étude récemment publiée par le cabinet Xerfi estime à 4 millions le nombre de français ayant déjà effectué un achat via un support mobile. Ce chiffre correspond à un quart des possesseurs de smartphones en France.
Grâce à un fort développement des technologies mobiles (l’évolution des smartphones, la démocratisation des tablettes et l’innovation apportée par des applications) le marché profite d’une dynamique hors norme. Avec une croissance annuelle estimée à 90%, le m-commerce a été valorisé à 500 millions d’euros en 2010 et pourrait atteindre les 15 milliards d’euros à l’horizon 2015.
Toutefois, selon l’étude Xerfi « peu de distributeurs semblent avoir pris la pleine mesure du potentiel de croissance ».

Comment un distributeur peut-il pleinement profiter des bénéfices du m-commerce ?
Aujourd’hui il existe deux approches permettant à un distributeur d’exploiter les bénéfices et le potentiel de développement commercial du m-commerce.
* La première solution est le développement d’une application spécifique pour les supports mobiles. Cette solution est plus onéreuse pour le distributeur, notamment à cause de la nécessité de développer une application distincte par système d’exploitation (iPhone, Android, Windows Mobile 7, etc.), mais elle permet de bénéficier pleinement des fonctionnalités du support sur lequel elle est installée. Ainsi, la navigation peut exploiter les données gps, ainsi que les périphériques disponibles (vidéo, micro, photo, etc.) afin d’offrir au mobinaute un contenu pertinent et attrayant.
* La deuxième solution est le développement d’un site internet adapté à la navigation via les supports mobiles. Le distributeur peut s’assurer que son site internet classique s’adapte également à la navigation par les supports mobiles. Il dispose alors d’un unique site internet conçu avec une ergonomie très flexible qui s’adapte à l’ensemble des résolutions.
Une approche novatrice et efficace est le « responsive design » permettant d’effectuer cette « gymnastique de pixels » de façon efficace. Ou alors, le distributeur peut développer une version parallèle de son site internet,  spécialement conçue pour optimiser la navigation via les supports mobiles (exemple : simplification de la navigation, adaptation de fonctionnalités et/ou d’animations, etc.).

Comment choisir entre l'application et le site Internet mobile ?
Les deux solutions s’adressent à des types d’utilisation et d’audiences bien distincts.
L’utilisation d’une application implique un certain « effort » de la part du mobinaute, car l’application doit être recherchée, téléchargée et parfois même achetée. Cependant, une fois téléchargée l’application permet de proposer au mobinaute une réelle plus-value (exemple : utilisation des données de géolocalisation, développement communautaire, etc.). L'application s'inscrit donc dans une stratégie de fidélisation des clients.
A l’inverse, l’adaptation d’un site internet aux supports mobiles permet d’appliquer une stratégie d’acquisition en ciblant un plus large panel de mobinautes. La nature « multi-plateforme » de cette solution unique permet en effet de profiter pleinement de la visibilité offerte par les moteurs de recherche (Google, Bing, Yahoo) et ce quel que soit le support (ordinateurs, tablettes ou smartphones).
En conclusion, il n’est pas vraiment nécessaire de choisir entre l’application ou le site adaptable, car les deux solutions sont très complémentaires et ont chacune leur fonction au sein d’une stratégie e-commerce globale.

Autour du même sujet