Conseil aux entrepreneurs : fonctionnez le plus longtemps possible sans capital risque

On me demande souvent quel est le moment le plus opportun pour lever du capital risque. Ma réponse ? Jamais. A moins d'en avoir absolument besoin, la meilleure façon de fonder une entreprise est d'exploiter ses finances personnelles.

Suivre l'auteur sur LinkedIn  

Lorsque j'ai fondé Shutterstock en 2003, j'ai décidé de prendre un chemin différent de celui de la plupart des entrepreneurs. Ceux-ci ont typiquement tendance à monter un business plan pour ensuite chercher des financements. Ce que la plupart d'entre eux ignore est qu'il existe une multitude d'outils pouvant les aider à créer leur entreprise pour quelques milliers de dollars à peine. Si vous pouvez éviter d'avoir recours à un business angel ou à une offre de capital-risque, vous aurez beaucoup plus d'emprise sur votre société à long terme. Ce n'est pas toujours envisageable, mais je recommande de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour rester indépendant.

Shutterstock a fini par faire appel à une offre de capitaux privés de croissance 5 ans après sa création. A ce stade du cycle de vie de l'entreprise, notre avions davantage de contrôle que lors de la phase de lancement.

Quels sont les avantages de l'utilisation du capital personnel par opposition au capital-risque ?

1) Vous échouerez plus rapidement

Il m'a fallu 10 essais avant d'arriver à lancer Shutterstock. La plupart de mes start-ups n'ont d'ailleurs jamais décollé. Un entrepreneur doit savoir rebondir rapidement, mettre la clef sous la porte si l'entreprise ne génère pas de bénéfices et aller de l'avant. Si vous utilisez l'argent de quelqu'un d'autre, vous serez peut-être forcé de continuer alors que vous savez qu'il est temps de passer à autre chose.   

2) Chaque dollar compte

Dès le début, j'étais très concentré sur le ROI, comme lorsque j'achetais des mots-clés Google AdWords. Je voyais l'argent sortir de mon propre compte en banque, et étais donc très sensible à mon retour sur investissement. Je n'avais aucune marge d'erreur. Cette efficacité s'est ensuite traduite par un calcul complexe de la valeur durable sur lequel nous avons basé notre modèle d'acquisition jusqu'à aujourd'hui.

3) Vous vous concentrerez sur la rentabilité dès le départ

Toutes les entreprises doivent nécessairement créer de la valeur à un moment ou un autre pour survivre. Certaines entreprises ont réussi sans générer de profits, mais elles sont peu nombreuses. En intégrant le paramètre de rentabilité dans votre business model dès le début, vous serez en mesure de commencer à grimper les échelons. L'autofinancement vous forcera à penser au facteur de rentabilité à chacune des étapes.

4) Vous détiendrez davantage de parts de l'entreprise

Si vous procédez très tôt à une dilution de votre entreprise, vous ne posséderez que très peu de parts à l'avenir. Les offres de capital-risque impliquent souvent que la majorité de l'entreprise soit rachetée, et par conséquent, une certaine perte de contrôle.

Quels sont les avantages du capital-risque ?

1) Je reconnais que l'autofinancement n'est pas une option envisageable par tout le monde.

Si votre besoin de capital est conséquent et qu'une offre de capital risque est cruciale pour pouvoir faire décoller votre entreprise, alors vous devez absolument y avoir recours.   

2) Les partenaires de capital-risque vous apporteront des conseils dans des secteurs où l'entreprise est peu expérimentée

Si vous avez besoin d'aide pour engager des employés, développer ou faire fonctionner l'entreprise, un partenaire pourra souvent vous faire don de son aide comme si celle-ci était comprise dans l'accord. Si vous ne levez pas de capital-risque, vous devrez vous débrouiller seul.

Comment faire en sorte que ma start-up consomme le moins de capital possible ?

1) Utilisez autant de logiciels open source que vous pouvez

MySQL au lieu de MS-SQL/Oracle, Linux (les versions gratuites telles que CentOS) au lieu de Redhat. CPAN comprend à lui seul 120 000 modules Perl qui sont déjà écrits. Alors pourquoi vouloir réinventer la roue ?   

2) Apprenez à coder

Il existe des plateformes d'apprentissage en ligne remarquables et à la portée de toutes les bourses qui vous apprendront à coder, à créer des pages HTML, à relier des bases de données, etc. Emmagasinez le plus de savoir possible : si vous savez effectuer ces tâches par vous-même, vous aurez besoin d'engager moins d'employés.   

3) Jonglez avec tous les postes à la fois

Cela peut paraître accablant, mais c'est faisable. Lorsque j'ai lancé Shutterstock j'étais le responsable service client, le développeur du site, et le premier photographe. En testant chaque rôle, je savais exactement quels étaient mes besoins et n'allais pas engager plus de personnes que nécessaire.
Je n'étais pas forcément fait sur mesure pour ces postes et possédais encore moins une expertise adaptée à chacun d'entre eux, mais j'ai appris énormément de choses et ai pu différer l'étape du recrutement. Cette culture de l'innovation "à juste titre" est encore très présente chez Shutterstock et a fortement contribué à notre croissance.   

4) Mettez-vous dans la peau de vos clients

Cela vous permettra non seulement de voir votre produit sous un autre angle, mais également de veiller à l'assurance qualité et de procéder au test de celui-ci par la même occasion.
En un mot, même si ce n'est pas toujours possible ou pratique, attendre le plus longtemps possible ) pour lever des fonds s'avèrera extrêmement bénéfique, tant pour vous que pour votre entreprise.

Autour du même sujet