(Big) Data Marketing : le futur se prépare aujourd’hui !

Au fur et à mesure qu'il quitte les podiums des conférences pour arriver dans la vraie vie, le sujet "Big Data" prend une importance très différente selon la fonction et le niveau hiérarchique de la personne qui le prend en charge (DG, DSI, Directeur Marketing…).

Mais pour tous, la révolution des Data que nous vivons est l’occasion de mettre en lumière un enjeu très stratégique pour les prochaines années : les entreprises vont devoir compter sur un véritable Système d’Information Marketing fort différent des architectures de gestion et production que les DSI avaient jusque-là mis en place.

L’impératif de demain : un Système d’Information Marketing alimenté par les (Big) Data Marketing

Ces nouveaux outils (gestionnaire d’actions marketing, moteur de personnalisation, business intelligence…) seront de plus en plus indispensables pour :
  • Pousser des offres & tarifs cohérents tout au long du parcours client (points de vente, e-commerce…),
  • Adapter la distribution à des comportements de plus en plus infidèles,
  • Optimiser les investissements selon les segments de clientèle (aussi bien pour recruter via des bannières on line achetées à la volée que pour fidéliser via des bons de réduction off line…),
  • Personnaliser la relation et les produits pour anticiper des tendances de plus en plus mouvantes…
Tous ces scénarios sont désormais connus et je vous en éviterai la litanie ! Ils ont en commun le même socle : des données marketing au sens large.
Référentiel produits, référentiel points de vente, base unique de clients, historique des comportements… ces data nécessitent un gros travail pour être unifiées, nettoyées, dédupliquées et faciles à manipuler.
Dans le monde des (Big) Data Marketing, le temps qui passe a beaucoup de valeur
Mais alors que les (Big) Data sont sur le devant de la scène, force est de constater que la création de ce socle de données est un investissement au mieux réalisé à l’économie ou, au pire, reporté aux calendes grecques.
C’est pourtant au contraire aujourd’hui qu’il faut agir car dans le mode des données, le temps a une immense valeur :
  • Collecter des données est un travail long et quotidien qu’il faut initier au plus vite pour espérer des volumes & historiques au bout de quelques mois ou années,
  • Intégrer la Data Quality au plus vite, c’est éviter de dépenser des fortunes demain dans le traitement des “Bad Data”,
  • Et surtout, diffuser une culture & stratégie Data Driven au sein d’une entreprise est un parcours de longue haleine.
C’est une nouvelle façon de travailler, aux multiples impacts, qui nécessite du temps pour être intégrée.
Les entreprises qui repoussent leurs investissements Data à demain s’appliquent donc une double peine : devoir dépenser plus et pendant plus longtemps pour rattraper leurs concurrents plus perspicaces.
Inversement, ces derniers, en prenant en main leur stratégie Data dès aujourd’hui s’assurent à la fois des bénéfices court terme (ex : améliorer le ROI de leurs investissements marketing) et long terme en préparant leur organisation aux enjeux de demain.

Autour du même sujet